La Maison d'Ailleurs d'Yverdon sous enquête

Le directeur du musée d’Yverdon sera mis sous enquête pour des problèmes de gouvernance, annonce ...
La Maison d'Ailleurs d'Yverdon sous enquête

Le directeur du musée d’Yverdon sera mis sous enquête pour des problèmes de gouvernance, annonce jeudi le conseil de fondation de la Maison d’Ailleurs

Le conseil de fondation de la Maison d'Ailleurs à Yverdon a décidé d'ouvrir une enquête sur le directeur du musée Marc Atallah. (Photo : archives KEYSTONE / Jean-Christophe Bott). Le conseil de fondation de la Maison d'Ailleurs à Yverdon a décidé d'ouvrir une enquête sur le directeur du musée Marc Atallah. (Photo : archives KEYSTONE / Jean-Christophe Bott).

Le conseil de fondation de la Maison d'Ailleurs à Yverdon a décidé d'ouvrir une enquête sur le directeur du musée Marc Atallah, épinglé par un article de Blick. La municipalité yverdonnoise sera associée à cette démarche.

L'enquête sera ouverte dès que les Numerik Games (27-29 août), le festival lié au musée, seront terminés. Dans un communiqué publié jeudi, la Ville d'Yverdon dit avoir « pris acte avec satisfaction » de la décision du conseil de fondation d'ouvrir une enquête.

Elle ajoute que, « dans l'attente des éclaircissements amenés par l'investigation approfondie du fonctionnement de la Maison d'Ailleurs », elle ne commentera pas les critiques émises la semaine dernière par le Blick romand.


Problèmes de gouvernance

Ces critiques portent sur le directeur Marc Atallah, à qui il est notamment reproché l'engagement de proches et des problèmes de gouvernance. L'article mentionne aussi de soupçons de plagiat. Autant d'accusations rejetées par Marc Atallah.

Musée dédié à la science-fiction et fleuron de la vie culturelle yverdonnoise, la Maison d'Ailleurs est subventionnée à hauteur de 560'000 francs par la Ville. L'institution est chapeautée par une fondation privée à but non lucratif.

Ce conseil de fondation est présidé par le conseiller communal Laurent Gabella. Il comprend aussi notamment la municipale Carmen Tanner, en charge de la culture, et l'ancienne municipale Gloria Capt. /ATS-gtr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus