La P’tite vadrouille : Léa Candaux

Continuer à vivre malgré le décès de son enfant : c’est le thème de notre chronique qui part ...
La P’tite vadrouille : Léa Candaux

Continuer à vivre malgré le décès de son enfant : c’est le thème de notre chronique qui part à la rencontre de Léa Candaux, devenue célébrante laïque après la mort accidentelle de son fils

Léa Candaux pose devant l’arbre planté à la mémoire de son fils. Léa Candaux pose devant l’arbre planté à la mémoire de son fils.

Comment continuer à vivre après la mort de son enfant ? Cette question à laquelle personne n’est préparée, Léa Candaux a dû l’affronter il y a 3 ans, après la disparition tragique de son fils Noé dans un accident ; il avait 5 ans. Et sa vie en a été totalement bouleversée. Elle dit avoir ressenti le besoin d’épurer, de simplifier les choses, ce qui l’a orientée vers une nouvelle activité professionnelle. Elle est aujourd’hui célébrante laïque, et accompagne des familles en deuil.

C’est à Evologia à Cernier qu’elle a choisi de retrouver Armelle, un lieu qui a une forte signification pour elle. Et elle n’est pas venue seule ; son petit dernier, Malo, 6 mois, était de la balade, dans sa poussette.

Dans la deuxième partie de la vadrouille, nous nous rendons auprès de l’arbre planté à la mémoire de Noé.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus