Le printemps maussade menace la récolte de miel

Les températures ont été particulièrement fraîches entre mars et mai cette année dans la région ...
Le printemps maussade menace la récolte de miel

Les températures ont été particulièrement fraîches entre mars et mai cette année dans la région. Conséquence : les abeilles ont tardé à sortir butiner

Les abeilles ont du recevoir de la nourriture complémentaire pour survivre. (Photo d'illustration) Les abeilles ont du recevoir de la nourriture complémentaire pour survivre. (Photo d'illustration)

Le printemps n’avait pas été aussi frais depuis plus de 30 ans en Suisse et dans le canton de Neuchâtel. Il faut remonter à 1987 pour retrouver des températures similaires entre mars et mai, selon les statistiques de Météonews publiés mercredi. Le mercure a joué au yoyo, avec des contrastes parfois violents. Les mois de mars et avril ont été secs mais souvent froids, puis le mois de mai particulièrement humide et peu ensoleillé.

Vincent Devantay, météorologue à Météonews

Cette météo maussade a eu un impact sur les cultures. Les pommes de terre et les betteraves sont en retard par rapport aux années précédentes, relève la Chambre neuchâteloise d’agriculture et de viticulture.

Les abeilles ont quant à elles particulièrement souffert des basses températures. Elles ont tardé à s’aventurer hors de leur ruche pour butiner. La plupart des apiculteurs ont donc dû les nourrir à l’aide de sirops sucrés pour éviter qu’elles ne meurent. Une situation exceptionnelle à cette saison dans la région. En conséquence, la récolte de miel s’annonce maigre.

Guillaume Kaufmann, apiculteur à La Chaux-de-Fonds

La tendance météorologique actuelle risque de se prolonger ces prochains jours. Météonews prévoit un temps instable et humide, avec des orages parfois violents. Il faudra attendre en tout cas la mi-juin pour jouir de températures estivales entre 25 et 30 degrés. /ara


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus