Le réseau Wi-Fi neuchâtelois prend de l’envergure

Désormais, 318 sites offrent un point d’accès à ce réseau Wi-Fi public dans le canton. L’objectif ...
Le réseau Wi-Fi neuchâtelois prend de l’envergure

Désormais, 318 sites offrent un point d’accès à ce réseau Wi-Fi public dans le canton. L’objectif est aussi d’inciter des acteurs privés à rejoindre l’aventure

Le réseau NEMO change de nom et devient FREEWIFI.ne. (Photo d'illustration : Service de presse du Canton de Neuchâtel) Le réseau NEMO change de nom et devient FREEWIFI.ne. (Photo d'illustration : Service de presse du Canton de Neuchâtel)

Le réseau Wi-Fi public gagne en importance sur le territoire neuchâtelois. Le Canton, les Villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds, ainsi que leurs partenaires privés ont présenté mardi la deuxième phase du projet visant à déployer davantage encore ce Wi-Fi gratuit. Dans cette nouvelle étape, le réseau NEMO change de nom et devient FREEWIFI.ne.

Jusque-là, ce Wi-Fi était accessible dans certains lieux publics et administratifs des deux villes. Désormais, ce sont 318 sites qui offrent un point d’accès aux citoyens et aux gens de passage dans la région. Ces sites sont principalement répartis sur le Littoral, mais aussi à La Chaux-de-Fonds, au Locle et dans les Vallées. Des acteurs comme le Réseau hospitalier neuchâtelois, NOMAD ou encore le Centre neuchâtelois de psychiatrie se sont ralliés au projet, ainsi que certaines institutions culturelles.

L’idée est désormais d’inciter aussi des partenaires privés, comme des entreprises ou des commerçants, à rejoindre l’aventure.

Ce réseau est qualifié de simple, gratuit et sécurisé. Le point sur les garanties données aux utilisateurs en matière de sécurité avec Sébastien Dufaux, directeur d'ello communications, l’un des partenaires privés du projet :

Des données gérées de manière centralisée

Ce réseau Wi-Fi utilise quelque 600 antennes déjà existantes et vise à offrir une solution unifiée à l’échelle cantonale. L’utilisateur doit fournir son numéro de téléphone pour y accéder. Une campagne de promotion sera menée pour mieux faire connaître ce FREEWIFI.ne au sein de la population. /sbe

De gauche à droite: la conseillère d'Etat Crystel Graf, le directeur de ello communications Sébastien Dufaux, le conseiller communal de Neuchâtel Didier Boillat et le conseiller communal de La Chaux-de-Fonds Jean-Daniel Jeanneret. Deux bancs installés en ville de Neuchâtel permettront aux utilisateurs de recharger leurs appareils et de se connecter au Wi-Fi public. De gauche à droite: la conseillère d'Etat Crystel Graf, le directeur de ello communications Sébastien Dufaux, le conseiller communal de Neuchâtel Didier Boillat et le conseiller communal de La Chaux-de-Fonds Jean-Daniel Jeanneret. Deux bancs installés en ville de Neuchâtel permettront aux utilisateurs de recharger leurs appareils et de se connecter au Wi-Fi public.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus