La régulation des cormorans suit son cours

En vigueur depuis 2019, cette pratique vise à réguler la population de ces oiseaux marins et ...
La régulation des cormorans suit son cours

En vigueur depuis 2019, cette pratique vise à réguler la population de ces oiseaux marins et à soulager les pêcheurs. A l’heure actuelle, une quarantaine de cormorans, dont 22 sur la partie neuchâteloise, a été tirée sur le lac de Neuchâtel

Avec une quarantaine d'oiseaux tirés, la régulation des cormorans a bien débuté sur le lac de Neuchâtel. (photo : Pixabay) Avec une quarantaine d'oiseaux tirés, la régulation des cormorans a bien débuté sur le lac de Neuchâtel. (photo : Pixabay)

Le tir des cormorans connaît un premier bilan satisfaisant. Cette pratique de régulation, entrée en vigueur en 2019, doit servir à réguler la présence de ces oiseaux marins sur le lac de Neuchâtel. Ces tirs doivent aussi permettre de soulager les pêcheurs. En effet, les Grands cormorans sont accusés d’être les principaux coupables de la réduction drastique du nombre de poissons dans les lacs. À l’heure actuelle, une quarantaine de ces oiseaux, dont 22 sur la partie neuchâteloise, a été tirée. Pour Christophe Noël, chef du service de la faune, des forêts et de la nature, le premier bilan de cette régulation est positif.

Christophe Noël : Les tirs se sont bien déroulés 

Un objectif psychologique

Le but de ces tirs de régulation n’est pas de réduire drastiquement la population de cormorans sur le lac de Neuchâtel. Les pêcheurs doivent viser en priorité les oiseaux se situant à proximité des filets de pêche. Ce mode de fonctionnement a été pensé pour faire peur aux Grands Cormorans. Ces derniers ne possèdent aucun prédateur sur les étendues d’eau.

Christophe Noël s'exprime sur le nombre de cormorans tirés

Les tirs de régulations sont stoppés depuis plus de deux mois. Effectivement, les cormorans disposent d’une période de protection allant du 1er mars au 31 août. /dpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus