Mobilisation commune pour l’avenir

Différents acteurs s’associent pour organiser la Grève pour l’Avenir dans le canton de Neuchâtel ...
Mobilisation commune pour l’avenir

Différents acteurs s’associent pour organiser la Grève pour l’Avenir dans le canton de Neuchâtel le 21 mai. Ils mettent leurs revendications en commun

Les différents organisateurs de la Grève pour l'Avenir dans le canton de Neuchâtel. Les différents organisateurs de la Grève pour l'Avenir dans le canton de Neuchâtel.

« Ne rien faire, c’est déjà baisser les bras. » C’est avec cet état d’esprit que plusieurs acteurs se mobilisent en vue de la Grève pour l’Avenir, le 21 mai. Lors d’une conférence de presse commune mardi, la Grève du climat, les Grands-Parents pour le climat, la Grève féministe, Unia ou encore le Syndicat des services publics ont présenté leurs différentes revendications. Dans un manifeste qui réunit quatorze d’entre elles, ils demandent par exemple d’atteindre la neutralité carbone, d’organiser collectivement l’économie ou encore d’améliorer les conditions de travail et la rémunération.

Le 21 mai, la Grève pour l’Avenir se mènera en deux temps : d’abord à 11h59 à Espacité à La Chaux-de-Fonds et à la Place Pury de Neuchâtel, avec une alarme climatique. Puis à 18h dans la capitale cantonale, pour un défilé qui partira de la Place rouge, aux Jeunes Rives.

L'ensemble de la population est invitée à se retrouver pour manifester, tout en respectant les distances sociales. L’objectif des organisateurs est que chacun se retrouve dans les revendications, et puisse ainsi venir défendre son avenir. /swe

Les jeunes ont déjà leur porte-parole au sein de la Grève pour le climat. Laura Pedroli, lycéenne de 16 ans :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus