Neuchâtel ouvre la vaccination aux plus de 16 ans

Le Canton de Neuchâtel annonce ce lundi l’ouverture de la vaccination aux 16 ans et plus à ...
Neuchâtel ouvre la vaccination aux plus de 16 ans

Le Canton de Neuchâtel annonce ce lundi l’ouverture de la vaccination aux plus de 16 ans à partir du 10 mai. Les inscriptions sont immédiatement ouvertes

Les Neuchâtelois de 16 et plus peuvent désormais s'incrire pour la vaccination Les Neuchâtelois de plus de 16 ans peuvent désormais s'incrire pour la vaccination.

Les Neuchâtelois de plus de 16 ans vont pouvoir recevoir leur dose de  sérum. Le Canton a annoncé ce lundi l’ouverture prochaine de la vaccination aux 16 ans et plus. Cet élargissement des vaccinations débute à partir du 10 mai. Les personnes souhaitant s'inscrire peuvent déjà le faire sur le site internet du Canton.

Le Canton a pour objectif de vacciner 90'000 personnes d'ici à la fin du mois de juillet.

« Les quatre mois de vaccination ont eu un impact important sur les groupes à risque, ont soulagé les hôpitaux et ont permis de réduire les décès », a déclaré lundi Claude-François Robert, médecin cantonal neuchâtelois. Les cas dans les EMS s'élèvent à trois (des résidents non vaccinés), contre 155 le 3 décembre 2020. Les décès se montent à un par semaine, contre 36 à fin novembre.

Comme les objectifs pour les groupes cibles "ont été atteints", on peut désormais étendre la vaccination à l'ensemble de la population, a expliqué le médecin cantonal. "Il y a toutefois encore du chemin. L'objectif est que 50 à 60% de la population soit couverte" par les vaccins, a-t-il ajouté.

Le plan vaccinal s'étend aux plus de 16 ans

A ce jour, 24,8% de la population neuchâteloise (43'530 personnes) a reçu une première injection et 13,4% est complètement vaccinée. Plus de 93% des personnes hautement vulnérables ont été vaccinées et la majorité des personnes vulnérables qui le souhaitaient l'ont été également.

17'000 personnes par semaine

Outre les trois centres de vaccination, les équipes mobiles et les pharmacies et cabinets médicaux du Val-de-Travers, le dispositif cantonal de vaccination sera renforcé progressivement. Il comptera 17 cabinets médicaux, 38 pharmacies et des cliniques privées dès le 26 mai. Il permettra de vacciner 17'000 personnes par semaine.

Les médecins généralistes ont un rôle de conseil à jouer, selon le président de la SNM Dominique Bünzli

Les prises de rendez-vous sont possibles dès lundi sur la plateforme en ligne. Les jeunes de 16 et 17 ans doivent s'inscrire par téléphone car ils peuvent uniquement bénéficier du vaccin Pfizer.

Le canton de Neuchâtel est confiant d'être suffisamment livré en vaccins. "Pour avoir une marge de sécurité par rapport à un retard de livraison, on a pris la décision d'avoir dix jours de décalage" entre le jour du vaccin et l'arrivée de ce dernier dans le canton, a expliqué Julie Reynaud, cheffe de projet vaccination.

Clusters sous contrôle dans les crèches

Dans le canton de Neuchâtel, la situation épidémiologique s'est stabilisée mais reste tendue avec une quarantaine d'infections quotidiennes. Des clusters sous contrôle sont notamment apparus dans des crèches. « Le virus circule plus chez les plus jeunes car les personnes les plus âgées sont protégées », a expliqué le médecin cantonal.

Les membres du Conseil d'Etat neuchâtelois et le président sortant du Grand Conseil seront vaccinés le 12 mai, a annoncé Vincent Huguenin-Dumittan, chef du Service cantonal de la santé publique.

Le canton de Vaud est le premier à vacciner dès 18 ans. Le Jura et le Valais ont annoncé jeudi dernier l'ouverture de la vaccination à l'âge de 16 ans. /ats-comm-vre-ara

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus