Nouvelle direction pour le Château de Grandson

Depuis le 1er mars, Lilian Feger a pris les rênes de l’imposante forteresse gothique qui surplombe ...
Nouvelle direction pour le Château de Grandson

Depuis le 1er mars, Lilian Feger a pris les rênes de l’imposante forteresse gothique qui surplombe le lac de Neuchâtel. L’un de ses objectifs est de moderniser le musée

Lilian Feger est la nouvelle administratrice du Chateau de Grandson (Photo : Chateau de Grandson). Lilian Feger est la nouvelle administratrice du Chateau de Grandson (Photo : Chateau de Grandson).

Faire entrer un monument du Moyen-Âge dans le 21e siècle. C’est le défi lancé à la nouvelle direction du Château de Grandson par la fondation en charge de l’édifice. Lilian Feger a saisi la balle au vol. La Franco-allemande est devenue depuis le 1er mars la nouvelle administratrice du bâtiment historique. Sa nomination a été annoncée en février par la Fondation du Château de Grandson (FCG).

Le Chateau de Grandson vu depuis le bas de ses murailles. Le Chateau de Grandson vu depuis le bas de ses murailles.

Ainsi, la nouvelle direction se compose de Lilian Feger, directrice, de Catherine Staffieri, responsable administrative, et de Camille Verdier, conservateur. L’équipe espère mettre sur pied une nouvelle exposition permanente d’ici deux à trois ans. Celle-ci se focaliserait sur la bataille de Grandson et sur les différents propriétaires qu’a connu le site. En outre, des expos temporaires seront proposées à intervalles réguliers. Le but est « d’animer le château et de rendre accessible son histoire au public », affirme Lilian Feger. Et d’ajouter qu’il est nécessaire de mettre en place une nouvelle muséographie « avec une approche beaucoup plus contemporaine et interactive ». La nouvelle direction espère attirer un plus large public. En moyenne, le Château de Grandson reçoit 30'000 visites par année. L’objectif avoué est de tripler ce chiffre en quatre ou cinq ans.

Chateau de Grandson. Chateau de Grandson.

Le Château de Grandson est une forteresse gothique, dont la fin de la construction se situe entre le XIIIe et XIVe siècle. Il est le deuxième plus grand château de Suisse, après celui de Chillon, fruit de la vision du seigneur de Grandson, Othon Ier. Le monument a connu son moment de gloire lors des guerres de Bourgogne, entre 1474 et 1477. Ces dernières opposaient Charles le Téméraire aux Confédérés avec, comme point d’orgue, la bataille de Grandson en 1476.

L’édifice est aujourd’hui en mains de deux fondations, la Stiftung für Kunst, Kultur und Geschichte (SKKG), propriétaire, et la Fondation du Château de Grandson, dont fait notamment partie la commune qui l’accueille. /dsa


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus