Neuchâtel encourage le recrutement local

L'Etat accorde jusqu’à fin 2021 aux employeurs un subside de 2000 à 6000 francs lors de l'engagement ...
Neuchâtel encourage le recrutement local

L'Etat accorde jusqu’à fin 2021 aux employeurs un subside de 2000 à 6000 francs lors de l'engagement d'une personne en recherche d'emploi. Une manière de soutenir la reprise économique qui se dessine en diminuant le chômage

La reprise de l'activité économique se fait sentir, notamment dans l'horlogerie. (Photo : KEYSTONE / Anthony Anex). La reprise de l'activité économique se fait sentir, notamment dans l'horlogerie. (Photo : KEYSTONE / Anthony Anex).

Une prime à l’emploi pour les entreprises qui engagent des chômeurs. Le Conseil d’Etat neuchâtelois ne veut pas manquer la reprise économique qui se dessine dans plusieurs secteurs. Autre signe que la situation s’améliore, le nombre d’entreprises ayant recours aux RHT est en diminution. Pour le gouvernement, cette reprise doit profiter en priorité aux demandeurs d’emploi inscrits dans le canton de Neuchâtel. Pour y parvenir, il va accorder des primes aux entreprises qui les engagent. Cette mesure sera en vigueur jusqu’à la fin de l’année.


Entre 2'000 et 6'000 francs de subsides

Les entreprises qui engagent des chômeurs inscrits depuis plus d’un mois recevront une prime de 2'000 francs. Elle sera de 4'000 pour les chômeurs de moins de 30 ans et de plus de 50 ans, et de 6'000 francs pour les personnes en recherche d’emploi depuis plus d’un an. Les agences de placement seront également indemnisées entre 500 et 1000 francs par trimestre et par personnes placées.

Valérie Gianoli, cheffe du Service de l’emploi

Les syndicats, comme le patronat, ont été impliqués dans les décisions du Conseil d’Etat. Pour David Taillard, le président de l’Union syndicale cantonale neuchâteloise, ces outils vont bénéficier à certaines entreprises.

David Taillard, président de l'USCN

Le pire semble avoir été évité dans le canton de Neuchâtel pendant cette crise. Le nombre de nouveaux chômeurs n’a pas explosé. Pour le Conseil d’Etat, le partenariat social entre le syndicat et le patronat a aussi joué un rôle dans cette gestion de la crise. Un avis que partage la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie.

Florian Németi, directeur de la CNCI

Les mesures misent en place par la Confédération et le Canton de Neuchâtel ont permis de limiter la casse en matière de perte d’emplois et de faillites.

Jean-Nath Karakash, conseiller d’Etat en charge de l’économie

Les nouvelles mesures annoncées ce jeudi sont valables pour tout recrutement intervenant jusqu’à la fin de cette année. Les employeurs et employeuses peuvent s’adresser directement à ProEmployeurs@ne.ch ou au 032 889 88 98. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus