Les déchets sauvages font encore parler à Milvignes

Le combat contre le littering se poursuit sur les rives des plages d’Auvernier et de Colombier ...
Les déchets sauvages font encore parler à Milvignes

Le combat contre le littering se poursuit sur les rives des plages d’Auvernier et de Colombier. Une lycéenne propose quelques pistes d’amélioration à la Commune

Les poubelles débordent régulièrement de déchets à la plage d'Auvernier. (photo : Karina Machado Costa) Les poubelles débordent régulièrement de déchets à la plage d'Auvernier. (photo : Karina Machado Costa)

Le littering, ce fléau qui défigure nos rives et nos paysages. La commune de Milvignes a lancé l’été passé une campagne de sensibilisation. Elle avait également augmenté le nombre de poubelles et distribué des boîtes à mégots et des cendriers. Cette campagne s’appuyait notamment sur une étude menée par des étudiants de l’Université de Neuchâtel. Si elle a eu quelques effets positifs, force est de constater que des progrès sont encore nécessaires.

Marlène Lanthemann, conseillère communale en charge du port et des rives à Milvignes

Partant de cette observation, Karina Machado Costa, une étudiante du lycée Jean-Piaget, et habitante de Colombier, a soumis récemment au Conseil communal son travail de maturité traitant de cette problématique. La lycéenne donne quelques pistes d’amélioration en s’inspirant d’une campagne contre les déchets sauvages lancée avec succès en 2012 par la commune de Morat. Elle propose par exemple de retirer les poubelles à déchets incinérables pour les remplacer par des points de tri en vue de recycler les détritus, d’ajouter davantage de panneaux informatifs et, surtout, d'insister sur la sensibilisation.

Karina Machado Costa, étudiante au lycée Jean-Piaget

De son côté, le Conseil communal n’est pas insensible aux propositions de Karina Machado Costa. Elles rejoignent d’ailleurs sur quelques points l’étude universitaire mentionnée précédemment. Elles pourraient donc servir très prochainement, d’autant plus que la Commune a l’intention de relancer sa campagne contre le littering avec l’arrivée des beaux jours.

Marlène Lanthemann

Enfin, une motion a été déposée par les Vert’libéraux réclamant une mise à jour du règlement qui permette de sanctionner les déchets sauvages. Le Conseil communal devrait pouvoir répondre immédiatement à cette demande puisque le règlement de police a été modifié puis validé par le Conseil général en décembre. Il ne manque ainsi que la confirmation du Conseil d’Etat. /dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus