Un projet de loi pour davantage d’inclusion

Le Conseil d’Etat neuchâtelois a adopté lundi un projet de loi qui vise une plus grande inclusion ...
Un projet de loi pour davantage d’inclusion

Le Conseil d’Etat neuchâtelois a adopté lundi un projet de loi qui vise une plus grande inclusion des personnes vivant avec un handicap dans le canton

Le Conseil d'Etat adopte un projet de loi pour une société plus inclusive. (Photo : archives) Le Conseil d'Etat adopte un projet de loi pour une société plus inclusive. (Photo : archives)

Inclure davantage les personnes en situation de handicap. Le Conseil d’Etat neuchâtelois a adopté lundi le projet de la loi sur l’inclusion et l’accompagnement des personnes vivant avec un handicap (LIncA) en ce sens. Selon le Canton de Neuchâtel, le texte offre à la société la possibilité de devenir plus inclusive, grâce notamment à la solidification des partenariats entre le canton, les communes, et les institutions et acteurs du monde associatif.


Promouvoir l’inclusion

Le projet de la loi LIncA « offre une base légale complète », indique vendredi le Canton dans son communiqué. La promotion de l’inclusion au sein de la société, et l’organisation des prestations spécifiques à l’accompagnement des personnes vivant avec un handicap (PVH) s’en trouveront renforcées. Selon les autorités, le projet permet de diversifier les offres en matière de prestations quant à la vie à domicile et au soutien des proches aidants. L’avant-projet a amené plusieurs « innovations », précise le communiqué. La création d’un poste de préposé à l’inclusion, d’une commission pour l’inclusion et l’accompagnement des PVH, et d’une commission des plaintes ont été évoquées. La mise sur pied de projets pilotes en faveur de l’inclusion sera également encouragée par les autorités. /comm-nmy

Extrait du journal de 12h15 avec Magaly Hanselmann, cheffe du service d'accompagnement et d'hébergement de l'adulte


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus