Les EMS neuchâtelois relativement épargnés

Alors qu’ailleurs en Suisse, des institutions doivent licencier des employés, les EMS du canton ...
Les EMS neuchâtelois relativement épargnés

Alors qu’ailleurs en Suisse, des institutions doivent licencier des employés, les EMS du canton sont moins touchés. Ils n’affichent pas un taux de vacance très élevé

Les EMS neuchâtelois n'envisagent pas de licenciements liés à la pandémie. (Photo : ldd) Les EMS neuchâtelois n'envisagent pas de licenciements liés à la pandémie. (Photo : ldd)

La crise sanitaire n’a pas trop affecté les EMS neuchâtelois sur le plan financier. Dans d’autres régions de Suisse, certains doivent envisager des licenciements, la faute au manque de résidents. Le nombre de décès importants chez les personnes âgées explique notamment cette tendance.

Les EMS restent relativement pleins dans le Canton de Neuchâtel. Seuls 70 lits environ sont actuellement inoccupés sur presque 2300 lits. À l’heure actuelle, aucun établissement n’a annoncé de licenciement.

Cette bonne situation pour les EMS neuchâtelois pourrait être expliquée par des vagues de décès moins importantes. « Les institutions ont peut-être été touchées de manière plus disséminée que dans les autres cantons », avance Fabienne Wyss-Kübler, secrétaire générale de l’ANEMPA, faîtière des EMS à but non-lucratif. Les établissements qui affichent un fort taux de vacance sont d’ailleurs ceux qui ont été le plus endeuillés par la pandémie. /pha

Les explications de Fabienne Wyss-Kübler


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus