Le coronavirus plombe les prévisions du RHNe

L’institution hospitalière a annoncé un déficit budgétaire de 6,4 millions de francs. Sans ...
Le coronavirus plombe les prévisions du RHNe

L’institution hospitalière a annoncé un déficit budgétaire de 6,4 millions de francs. Sans les mesures liées à la situation exceptionnelle de la pandémie, les comptes seraient positifs, souligne le RHNe

L'hôpital de La Chaux-de-Fonds, un des sites du Réseau Hospitalier Neuchâtelois (RHNE). L'hôpital de La Chaux-de-Fonds, un des sites du Réseau Hospitalier Neuchâtelois (RHNE).

Un bilan financier dans le rouge en raison du coronavirus pour 2021. Malgré une amélioration de l’efficience d’environ 11 millions de francs par rapport à l’année 2020, le contexte sanitaire actuel ne permet pas de prévoir une embellie au niveau des comptes pour le Réseau Hospitalier Neuchâtelois (RHNe). Au contraire, ce déficit pourrait être amené à prendre de l’ampleur selon l’évolution de la pandémie. Si les hôpitaux ne sont pas désertés en ce moment, ils font face à des charges supplémentaires pour mobiliser le personnel et afin d'aquérir des médicaments et du matériel. Une mauvaise nouvelle pour le RHNe qui était parvenu à présenter des budgets équilibrés depuis 2018. Pourtant, le Conseil d’administration de l’institution se veut optimiste. Sans le coronavirus, l'institution aurait dû présenter un bilan avec un léger bénéfice de 42'000 francs, soit une prévision dans la lignée des années précédentes. 

Pierre-François Cuénoud, président du Conseil d'administration du RHNe

Au total, le Covid-19 a coûté près de 34 millions de francs en 2020 au  principal acteur de santé public du canton. La suspension des opérations non-urgentes et la réaffectation des ressources pour faire face au virus ont particulièrement grevé les finances. Dans le domaine ambulatoire, le RHNe a enregistré ce qui correspond à un mois complet d'activité en moins. 

Léonard Blatti, directeur des finances du RHNe

Le RHNe compte tout de même investir 30 millions de francs en 2021. Ils seront principalement consacrés au site de La Chaux-de-Fonds, qui nécessite entre autres une nouvelle infrastructure de stérilisation et la rénonvation de l'héliport. Côté ressources humaines, pas de licenciements en vue, assure Pierre-François Cuénoud. Reste que le personnel soignant aborde l'année 2021 avec une certaine fatigue. 

Claire Charmet, directrice du site de La Chaux-de-Fonds

La vaccination pourrait donner un peu d'air au personnel soignant, espère la direction du RHNe. Les collaborateurs qui souhaitent en bénéficier pourront tous recevoir une première dose de vaccin d'ici le 5 février, puis de la seconde début mars. /comm-lfe-ara


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus