Des ambitions pour les Vert'libéraux neuchâtelois

Deux femmes pour remplacer Mauro Moruzzi à la présidence des Vert’libéraux neuchâtelois. Sarah ...
Des ambitions pour les Vert'libéraux neuchâtelois

Deux femmes pour remplacer Mauro Moruzzi à la présidence des Vert’libéraux neuchâtelois. Sarah Pearson Perret et Mireille Tissot-Daguette tiendront la barre du parti ad intérim jusqu’aux élections cantonales au moins

Mireille Tissot-Daguette et Sarah Pearson Perret sont désormais les co-présidentes ad intérim du parti. Mireille Tissot-Daguette et Sarah Pearson Perret sont désormais les co-présidentes ad intérim du parti.

Il s’agit du nouveau visage des Vert'libéraux neuchâtelois. Sarah Pearson Perret et la députée Mireille Tissot-Daguette ont été élues co-présidentes ad intérim, mercredi soir. Les deux femmes ont repris la présidence des mains de Mauro Moruzzi, élu au Conseil communal de Neuchâtel.

Alors que les élections cantonales sont prévues en avril, les ambitions sont grandes pour les Vert’libéraux. Mais pourquoi une présidence ad intérim avant cette échéance importante ?

Sarah Pearson Perret co-présidente des Vert'libéraux neuchâtelois : 

Après des résultats probants aux élections communales où le parti a récolté 23 sièges - soit 16 de plus qu’il y a quatre ans - les ambitions sont donc affichées pour les élections cantonales à la mi-avril.

La co-présidente des Vert'libéraux neuchâtelois, Mireille Tissot-Daguette :

Le parti entend doubler sa députation au Grand Conseil, pour passer à huit sièges. Il a déjà annoncé qu'il proposera un ou deux candidats pour le Conseil d'Etat. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus