Pas de voyage Val-de-Travers – Paris

Sœur Odette n’a pas pu réaliser son traditionnel transport vers la capitale française cette ...
Pas de voyage Val-de-Travers – Paris

Sœur Odette n’a pas pu réaliser son traditionnel transport vers la capitale française cette année. Elle s’y rend en hiver depuis 30 ans, pour amener des couvertures et des habits chauds aux sans domicile fixe

Le Foyer l'Etoile à Couvet, où Sœur Odette rassemble chaque année le matériel qui est ensuite distribué aux sans domicile fixe de Paris. Le Foyer l'Etoile à Couvet, où Sœur Odette rassemble chaque année le matériel qui est ensuite distribué aux sans domicile fixe de Paris.

Paris ne pourra pas profiter de la visite de Sœur Odette en 2020. Le voyage qu’elle effectue chaque année depuis le Val-de-Travers devait avoir lieu mi-novembre, il a finalement dû être annulé au vue des restrictions mises en place en France pour lutter contre la propagation du coronavirus. Un crève-cœur pour celle qui gère le Foyer l’Etoile à Couvet. Sœur Odette et le petit groupe qui l’accompagnait avaient déjà tout préparé pour le transport depuis le local: une tonne de matériel était emballée avec 200 couvertures, 70 sacs de couchage et des centaines de paires de chaussettes, de bonnets et d’écharpes.

Soeur Odette était prête à partir pour Paris:

Depuis 30 ans, Sœur Odette se rend au chevet « de la grande pauvreté » de Paris, accompagnée de cinq personnes volontaires. Elles distribuent le gros matériel, comme les couvertures et les sacs de couchage, à des associations. Mais Soeur Odette transporte toujours sur elle quelques paires de chaussettes, des bonnets ou des écharpes afin de les distribuer si elle croise une personne dans le besoin sur son chemin. Chaque hiver, le petit groupe aide également à la distribution d’un repas du soir aux sans domicile fixe.

Le voyage à Paris, c'est une expérience rôdée et unique:

Cette année, Sœur Odette a trouvé une solution pour redonner une partie du matériel réuni au Foyer l’Etoile : il a finalement été distribué à Lausanne, à la fondation Mère Sofia qui accueille une centaine de SDF chaque soir. Sœur Odette recommencera de son côté à récolter du matériel dès la mi-janvier pour retourner à Paris dans une année. /swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus