Le Prix de la citoyenneté 2020 décerné à deux associations solidaires

Le Prix de la citoyenneté met en lumière deux associations, l’une distribuant des repas aux ...
Le Prix de la citoyenneté 2020 décerné à deux associations solidaires

Le Prix de la citoyenneté de la Ville de Neuchâtel met en lumière deux associations, l’une distribuant des repas aux personnes précaires et l’autre favorisant l’intégration des migrants

A gauche : Jeanie Santana Souza pour Un jour sans faim, à droite Marine Masgonty pour l’association Be-Hôme, entourent Thomas Facchinetti, président de la Ville, et Nathalie Randin, présidente du jury. Crédit : SP. A gauche : Jeanie Santana Souza pour Un jour sans faim, à droite Marine Masgonty pour l’association Be-Hôme, entourent Thomas Facchinetti, président de la Ville, et Nathalie Randin, présidente du jury. Crédit : SP.

Le coronavirus n’aura pas coupé tout lien de solidarité. Et si la crise sanitaire a eu un impact social certain, l’action de deux associations a permis d’en atténuer quelque peu les effets, selon le jury du septième prix de la citoyenneté de la Ville de Neuchâtel.

La première, « Un jour sans faim », distribue 1'000 repas par semaine aux personnes dans la précarité. Avec ses aliments issus de la récupération, le jury dit avoir été séduit par une action « qui lutte à la fois contre le gaspillage alimentaire et la précarité ». Le jury a également souhaité récompenser une initiative de l’association « Be-Hôme », qui a lancé un projet de rencontres régulières entre migrants et Neuchâtelois. En près de 2 ans, ce sont 100 binômes qui ont pu se former.

Ces deux associations ont ainsi reçu 2'500 francs chacune à l’occasion d’une petite cérémonie qui s’est déroulée mardi matin en présence de deux membres représentant les associations, la présidente du jury ainsi que le président de la Ville Thomas Facchinetti. /comm-lfe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus