Projets de loi en faveur de la politique familiale

Un congé maternité pris en compte à partir de la date de l’accouchement et un mois de congé ...
Projets de loi en faveur de la politique familiale

Un congé maternité pris en compte à partir de la date de l’accouchement et un mois de congé d’allaitement : les groupes PopVertsSolidaritéS et Socialiste déposent deux projets de loi au Grand Conseil neuchâtelois

La gauche neuchâteloise appelle de ses vœux une politique familiale plus généreuse (Photo Pixabay) La gauche neuchâteloise appelle de ses vœux une politique familiale plus généreuse (Photo Pixabay)

La gauche du parlement cantonal neuchâtelois souhaite améliorer la politique familiale. Elle a déposé au Grand Conseil deux projets de loi en ce sens. Le premier vise à assurer à toutes les femmes travaillant dans l’administration cantonale un congé maternité de même durée à partir de la date d’accouchement.

Dans un communiqué publié vendredi, les groupes PopVertsSolidaritéS et Socialiste regrettent qu’à l’heure actuelle, les absences prénatales puissent être déduites du congé maternité jusqu’à concurrence de 24 jours. Pour les porteurs du projet, ces absences avant le terme de la grossesse doivent être considérées comme des absences maladies.

Le second projet vise à introduire un congé d’allaitement d’un mois, pour soutenir les femmes qui souhaitent allaiter leur enfant au-delà du congé maternité. Pour les porteurs de ce texte, la possibilité actuellement offerte aux mères d’allaiter leur enfant sur leur lieu de travail est souvent inapplicable. /comm-cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus