La Villa Florius pourrait renaître de ses cendres

Les exploitants du centre thermal de Fleurier souhaitent bel et bien arrêter leur activité ...
La Villa Florius pourrait renaître de ses cendres

Les exploitants du centre thermal de Fleurier souhaitent bel et bien arrêter leur activité. Mais le couple Parmigiani recherche déjà un nouvel exploitant pour conserver une offre

Un repreneur est recherché pour exploiter la Villa Florius dès l'année prochaine. Un repreneur est recherché pour exploiter la Villa Florius dès l'année prochaine.

La Villa Florius pourrait à nouveau accueillir des clients l’année prochaine. La semaine passée, les exploitants Michel et Monique Parmigiani ont annoncé dans le Courrier du Val-de-Travers cesser leurs activités à Fleurier à la fin de l’année 2020. Il s’agit surtout d’une fin de carrière pour le couple.

Michel Parmigiani nous a avoué que sa femme et lui étaient surtout fatigués. Tous les deux se sont beaucoup investis pour la Villa Florius, que ce soit personnellement ou financièrement. Ils ont aussi déjà passé l’âge de la retraite.

Il faut dire que la situation sanitaire n’a pas aidé les exploitants : alors que les mois de janvier et février ont montré que le centre thermal fleurisan commençait à être rentable, le coronavirus a mis un STOP aux plans des Parmigiani. La deuxième vague de mesures restrictives de cet automne a eu raison de l’espace wellness et des bains, au moins jusqu’à la fin de l’année.


A la recherche d’un repreneur

Le couple recherche aujourd’hui une entité qui pourrait reprendre leur exploitation. Des discussions seraient même déjà en cours, même si la période reste économiquement difficile.

Michel Parmigiani espérait aussi être contacté par la Commune de Val-de-Travers. Mais de leur côté, les autorités estiment que ce n’est pas à elles de faire le premier pas, alors que la Villa Florius a été géré de manière privée, depuis ses débuts il y a cinq ans. Elles expliquent aussi qu’il est difficile d’aider une entreprise de leur propre chef, tout en justifiant un investissement auprès de la population. La Commune explique enfin que la porte est toujours ouverte pour discuter d’un projet.


A noter encore que les cabinets médicaux situés dans le bâtiment de la Villa Florius ne sont pas concernés par cette réflexion : ils restent eux ouverts. /swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes