Plats à l’emporter : la bouée de sauvetage des restaurateurs neuchâtelois

Fermés pour cause de pandémie depuis mercredi soir, les restaurants neuchâtelois sont nombreux ...
Plats à l’emporter : la bouée de sauvetage des restaurateurs neuchâtelois

Fermés pour cause de pandémie depuis mercredi soir, les restaurants neuchâtelois sont nombreux à se tourner vers la livraison de repas ou les plats à l’emporter. Mais proposer une telle offre réclame une organisation spécifique, afin de respecter les normes sanitaires

Le take away permet de limiter les pertes financières (Photo d’illustration © Ross Varrette) Le take away permet de limiter les pertes financières (Photo d’illustration © Ross Varrette)

Proposer des plats à l’emporter ou livrer des repas plutôt que de cesser toute activité : c’est le choix de nombreux restaurateurs neuchâtelois, qui espèrent ainsi limiter la casse financière.

Depuis mercredi soir, les établissements publics sont fermés pour cause de Covid-19. Le take away reste malgré tout autorisé jusqu’à 20h30. Les plats peuvent être livrés sans limites d’horaires.

À La Chaux-de-Fonds, la Brasserie de l’Hôtel de Ville n’avait pas proposé ce type d’offre lors du semi-confinement au printemps dernier. Elle s’y est mise cette fois-ci. Son propriétaire, Aurélien Benoîts, espère réaliser environ 15% de son chiffre d’affaire habituel de novembre, un mois à forte activité pour l’établissement. En gardant les cuisines ouvertes, le restaurant compte également éviter de jeter des stocks de nourriture et ainsi, limiter le gaspillage.

Mais pour y parvenir, dans le respect des règles sanitaires, il a fallu s’organiser et procéder à des petits investissements. Le témoignage d’Aurélien Benoîts.

/jhi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus