Le personnel soignant veut faire entendre sa voix

L’Association suisse des infirmières et infirmiers ainsi que les syndicats des services publics ...
Le personnel soignant veut faire entendre sa voix

L’Association suisse des infirmières et infirmiers ainsi que les syndicats des services publics et Syna ont lancé lundi matin devant l’hôpital Pourtalès une semaine de mobilisation nationale pour le personnel de santé

Malgré la pluie, les manifestants ont tenu à faire entendre leurs revendications.  Malgré la pluie, les manifestants ont tenu à faire entendre leurs revendications.

Le personnel soignant s’unit pour faire valoir ses revendications. Regroupés sous le nom « Alliance neuchâteloise Santé », l’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI) et les syndicats des services publics (SSP) et Syna ont donné le coup d’envoi lundi matin à Neuchâtel d’une semaine de mobilisation nationale. Les trois entités veulent profiter de cette semaine pour faire entendre trois revendications centrales pour revaloriser les métiers de la santé :

  1. Une prime Covid-19 sous la forme d'un salaire mensuel ou d’un mois de vacances supplémentaire
  2. Davantage de droits sur le lieu de travail comme par exemple un droit de participation plus étendu et une meilleure protection
  3. Des meilleures conditions de travail se traduisant par l’application de la loi sur le travail et contre un minutage des soins.

Les manifestants avaient fait en sorte de respecter les dernières mesures sanitaires en vigueur en installant deux tentes bien distantes et ils veillaient à maintenir les distances entre les participants.

Les organisateurs ont mis sur pied un dispositif afin de respecter les normes sanitaires. Les organisateurs ont mis sur pied un dispositif afin de respecter les normes sanitaires.

Le blues des soignants

Les collaborateurs du Réseau hospitalier Neuchâtelois sont de nouveau soumis à une cadence infernale en raison de la 2e vague de Covid-19 qui frappe la Suisse. Selon les données du jour, le RHNe compte 68 hospitalisations dues au coronavirus, soit 11 de plus que lors du pic de la première vague. Cette situation entraîne une tension supplémentaire comme nous l’explique Claudette Francoeur, infirmière au sein de l’équipe volante.

Claudette Francoeur nous parle de l'ambiance qui règne dans les services

Malgré les mesures prises par la direction du RHNe, le personnel soignant neuchâtelois est aussi fortement touché par la pandémie de Covid-19. Ces infections au cœur même de l’hôpital chamboulent passablement l’organisation des différents services médicaux et impactent indirectement le personnel soignant comme nous le confie Stéphanie Gérard Mattson, physiothérapeute.

Stéphanie Gérard Mattson : « Les équipes sont sous pression »

Des manifestations semblables vont se dérouler un peu partout en Suisse durant la semaine. Cette mobilisation nationale se terminera samedi à Berne sur la Place fédérale. /dpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus