Maigre récolte pour les Vignerons montagnons

Le raisin avait plutôt bien poussé cette année au-dessus de 1000 mètres d’altitude. Mais un ...
Maigre récolte pour les Vignerons montagnons

Le raisin avait plutôt bien poussé cette année au-dessus de 1000 mètres d’altitude. Mais un animal s’est régalé de la plupart des grappes une nuit avant les vendanges

Le nouveau président de l'association des Vignerons montagnons, Hubert Jenni, garde tout de même le sourire. Le nouveau président de l'association des Vignerons montagnons, Hubert Jenni, garde tout de même le sourire.

Grosse surprise pour les Vignerons montagnons. L’association s’apprêtait à récolter son raisin samedi au Locle. Chaque année, ces passionnés de vigne relèvent le défi de faire pousser des grappes au-dessus de 1000 mètres d’altitude. Mais cette année, la loi de la nature s’en est mêlée. La nuit précédant les vendanges, un animal, sans doute un renard, a réussi à percer un trou dans les filets de protection. Il a ensuite ingurgité une bonne partie de la récolte. Les explications du nouveau président de l’association des Vignerons montagnons, Hubert Jenni:

Pour une récolte optimale en montagne, il faut éviter les gels trop tardifs. Au début de l’été, le soleil et la chaleur sont des éléments indispensables, explique Hubert Jenni :

Quelques grappes ont toutefois pu être sauvées samedi. Elles sont bien aérées pour maximiser le taux de sucre dans les grains. Cela donne en général un vin fruité au nez avec un goût typique que les spécialistes reconnaissent comme la « signature » de ce vin des Montagnes. /ara


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus