Élections communales : Hauterive

Les neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités ...
Élections communales : Hauterive

Les neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités communales. Le tour des enjeux à Hauterive

L'administration communale d'Hauterive. L'administration communale d'Hauterive.

Accroché à flanc de coteaux, le village d’Hauterive. En vue des élections communales du 25 octobre, RTN vous a fait découvrir les candidats et enjeux dans les 27 communes du canton qui vont élire de nouvelles autorités. Pour conclure cette série, prise de température à Hauterive avec Aude Raimondi.

À priori peu de changement à prévoir à Hauterive pour cette nouvelle législature. Le PLR présente la plus longue liste, avec 20 candidats. Il compte garder ses 19 sièges actuels au Conseil général. Une configuration qui lui permettrait probablement de conserver ses trois sièges au Conseil communal. L’un de chevaux de bataille du PLR : aller de l’avant avec le projet routier de contournement du village, qui implique la construction d’un semi-tunnel. Les Verts Libéraux, de leur côté, pourraient grappiller quelques sièges. Six candidats figurent sur la liste. Le parti espère en voir élire au moins quatre, ce qui doublerait le nombre d’élus actuel. Le parti souhaite continuer de dynamiser l’économie locale tout en gardant un œil sur les dépenses du village. 

Du côté de la gauche, les socialistes se disent confiants. Avec 10 candidats sur sa liste, le parti espère au minimum conserver ses six sièges actuels au législatif  et voir le sortant Thomas Zeller réélu à l’exécutif. Les socialistes souhaitent continuer de s’impliquer dans le développement du nouveau bâtiment scolaire, en renforçant l’accueil extra-familial. Du côté des Verts finalement, recruter des candidats s’est révélé une tâche difficile malgré les manifestations en faveur du climat. Le parti affiche tout de même une liste de huit personnes et espère obtenir d’avantage que ses quatre sièges actuels, tout en conservant une place à l’exécutif. Les Verts souhaitent s’engager pour améliorer la mobilité entre le haut et le bas de la commune. Des bornes pour des vélos électriques figurent notamment à leur programme. En ce qui concerne une éventuelle fusion avec Enges, St-Blaise et La Tène, les partis se déclarent pour l’heure tous favorables. /ara


Retrouver notre Dossier spécial Élections communales 2020


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus