Le POP présente ses ambitions pour La Grande Béroche

Le Parti ouvrier et populaire Littoral détaille son programme pour la Grande Béroche aux élections ...
Le POP présente ses ambitions pour La Grande Béroche

Le Parti ouvrier et populaire Littoral détaille son programme pour la Grande Béroche aux élections communales 2020. C'est la première fois que le parti présente une liste dans cette commune

Le Parti ouvrier et Populaire Littoral présente ses ambitions pour les communes de Neuchâtel et de la Grande Béroche aux élections communales 2020. (Photo : POP Littoral) Le Parti ouvrier et Populaire Littoral présente ses ambitions pour les communes de Neuchâtel et de la Grande Béroche aux élections communales 2020. (Photo : POP Littoral)

Le Parti ouvrier et populaire Littoral affiche ses priorités en vue des élections communales du 25 octobre.

Parmi les nouveautés, le POP présente pour la première fois une liste de deux candidats à La Grande Béroche. « Le POP est traditionnellement un parti implanté dans les communes les plus urbaines du canton. Or, les problèmes quotidiens auxquels bon nombre de gens doivent faire face se rencontrent aussi dans de plus petites communes, d'où notre volonté de pouvoir également intervenir dans les débats au sein d'une collectivité comme la Grande Béroche », explique le Parti dans un communiqué.

Pour la deuxième législature de La Grande Béroche en tant que commune fusionnée, le candidat Valentino Vanoli estime que les défis sont nombreux à relever. Parmi ceux-ci, le soutien aux personnes précaires et un accès au logement garanti. Le candidat aux élections communales 2020 veut également « offrir davantage de place pour les enfants dans les crèches et les structures parascolaires » et « favoriser toutes les mesures pour désenclaver la commune où la mobilité individuelle est encore majoritaire ».

En ce qui concerne la nouvelle commune fusionnée de Neuchâtel, le POP veut saisir cette « belle opportunité pour faire en sorte que cette plus grande capacité d’action publique soit orientée en priorité vers les moins nantis, celles et ceux qui ont des petits revenus, des relations sociales réduites ou un lieu d'habitation peu agréable », affirme Thomas Perret, actuel conseiller communal à Corcelles-Cormondrèche et candidat aux Conseil communal et général de Neuchâtel. / comm-cde


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus