Contraception : la crise révèle des inégalités

Augmentation du nombre de consultations au Centre de santé sexuelle de Neuchâtel entre mi-mai ...
Contraception : la crise révèle des inégalités

Augmentation du nombre de consultations au Centre de santé sexuelle de Neuchâtel entre mi-mai et fin août. La crise liée au coronavirus a mis en lumière la difficulté des personnes précarisées à se prémunir de grossesses non voulues

L'acquisition d'un moyen de contraception peut s'avérer onéreux. La crise liée au coronavirus a mis en lumière les difficultés, pour les personnes précarisées, de se prémunir de grossesses non désirées. (Photo : ldd) L'acquisition d'un moyen de contraception peut s'avérer onéreux. La crise liée au coronavirus a mis en lumière les difficultés, pour les personnes précarisées, de se prémunir de grossesses non désirées. (Photo : ldd)

Ce samedi, c’est la Journée mondiale de la contraception. L’occasion pour la Ville de Neuchâtel de rejoindre la fondation Santé sexuelle suisse dans son plaidoyer. Il demande que tout le monde, y compris les personnes les plus précarisées, puisse décider librement de sa contraception.

La crise liée à la pandémie de coronavirus a mis en lumière la difficulté pour les personnes avec peu de moyens à se prémunir de grossesses non voulues. En collaboration avec la Chaîne du bonheur, la fondation Santé sexuelle suisse a débloqué un fonds d’urgence pour venir en aide aux femmes ou aux familles.

Entre mi-mai et fin août de cette année, le Centre de santé sexuelle de Neuchâtel a vu le nombre de ses consultations augmenter. Dix-sept personnes ont pu bénéficier du fonds d’urgence contre 27 sur les douze mois de 2019. L’an dernier, le Centre a effectué 111 tests de grossesse, le plus souvent gratuitement, et délivré 278 contraceptions d’urgence, dont 92 sans aucun frais.

L’acquisition et la pose d’un stérilet ne sont pas prises en charge par l’assurance maladie de base. La facture peut se monter à plusieurs centaines de francs. /cwi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus