Élections communales : Le Landeron

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités ...
Élections communales : Le Landeron

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités communales. Le tour des enjeux au Landeron

Le Landeron. Le Landeron.

Sur les bords du lac de Bienne, Le Landeron et son vieux bourg. En vue des élections communales du 25 octobre, RTN vous propose un tour d’horizon des 27 communes neuchâteloises qui s’apprêtent à élire leurs nouvelles autorités. Une série de présentations des objectifs et des ambitions des différents partis. Coup de projecteur sur la commune du Landeron avec Guillaume Joly :

La motivation politique ne fait pas défaut au Landeron. Pour ces élections communales du 25 octobre, 58 candidats briguent l’un des 41 sièges du Conseil Général.

Le Parti villageois du Canette peut notamment compter sur une liste de 21 candidats. Mais malgré ce nombre important, l’Entente avance qu’il sera difficile de maintenir ses 19 sièges au Conseil général. Le parti espère tout de même conserver ces trois représentants à l'exécutif. La volonté du Canette est d’augmenter les structures parascolaires et de développer la vie associative de la commune du Landeron.

Avec une liste de 15 candidats, le Parti libéral-radical entend conserver son siège à l'exécutif et augmenter le nombre de représentants au Conseil général en passant de 9 à 11. Le PLR souhaite respecter ses engagements notamment la maîtrise des finances. Le parti se dit également favorable à une fusion à 4 avec les communes de Cressier, Cornaux et Lignières.

Dernière formation représentée au Conseil communal, le parti socialiste souhaite conserver sa place à l’exécutif. Au niveau du Conseil général, maintenir les 8 sièges actuels représente le strict minimum pour le parti. Le PS milite notamment pour une augmentation des places d'accueil parascolaire.

De son côté, l’UDC espère maintenir ses 5 sièges au Conseil général. Avec 10 candidats, le parti n’abandonne pas l’idée de se rapprocher d’un équilibre gauche-droite au législatif. Pour les années à venir, l’UDC vise avant tout la stabilité financière de commune.

Enfin, c'est une première au Landeron, les Vert'libéraux ont présenté une liste, avec une seule candidate, Jessica Muriset. Son objectif est de prendre de l’expérience et si possible de se faire une place au Conseil général.

Le parti souhaite redéfinir la stratégie écologique de la commune dans les années à venir. /gjo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus