Elections communales : La Tène

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités ...
Elections communales : La Tène

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités communales. Le tour des enjeux à La Tène

L'administration communale de La Tène. L'administration communale de La Tène.

Bercée par le lac et surplombée par les montagnes : la commune de la Tène. En vue des élections communales du 25 octobre, RTN vous fait découvrir les candidats et enjeux dans les 27 communes du canton qui vont élire de nouvelles autorités. Prise de température à La Tène avec Aude Raimondi :

Quelques nouveautés en vue pour cette législature à La Tène. Le PDC ne présente pas de liste malgré trois personnes sortantes au législatif. Les Verts par contre font leur entrée avec une liste de cinq personnes. Le parti espère être porté par la vague verte et voir tous ses candidats élus. Il compte par ailleurs surveiller de très près le développement du pôle économique prévu dans la commune, auquel il s’oppose.

Autre nouvelle formation à se présenter pour la première fois : les Verts libéraux et leur liste de quatre candidats. Le parti est plutôt favorable au pôle économique mais souhaite qu’il prenne la direction d’un écoquartier.

La situation est plus compliquée du côté du parti socialiste. Seuls dix candidats figurent sur la liste alors que douze personnes siègent actuellement au législatif. Belul Bajrami et Bruno Gomes ont choisi de quitter le parti pour rejoindre les Verts libéraux. Une situation qui pourrait mettre en danger l’un des deux sièges socialistes à l’exécutif. Le parti souhaite tout de même développer plusieurs projets à La Tène, comme la construction d’une coopérative d’habitation.

L’Entente, de son côté présente dix candidats pour tenter de conserver les dix sièges qu’elle possède actuellement ainsi que son conseiller communal. Le groupement souhaite lui aussi surveiller le développement du pôle économique pour éviter le bétonnage et un surplus de circulation.

Le PLR, finalement, présente une liste de 27 candidats. Il espère augmenter son nombre de sièges qui s’élève actuellement à seize au législatif et deux au Conseil communal. Le parti est notamment préoccupé par la question des transports publics et réclame que Thielle et Wavre soient mieux desservis.

En ce qui concerne une éventuelle fusion avec Hauterive, St-Blaise et Enges, la plupart des partis se déclarent plutôt favorables. Seuls les Verts ne se positionnent pas encore à ce sujet. /ara


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus