Élections communales : La Sagne

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités ...
Élections communales : La Sagne

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités communales. Le tour des enjeux à La Sagne

La Sagne affiche le taux de progression d'habitants le plus important dans le canton de Neuchâtel, et ce depuis trois ans. La Sagne affiche le taux de progression d'habitants le plus important dans le canton de Neuchâtel, et ce depuis trois ans.

Deux partis pour le plus long village rue d’Europe. De la Corbatière aux Coeudres, La Sagne se scinde entre le traditionnel PLR et La Sagne Demain. Alors que les élections communales du 25 octobre arrivent à grand pas, RTN vous présente les 27 communes qui vont élire leurs nouvelles autorités. On fait le point sur les candidats et les enjeux avec Jan Haesler :

Les enjeux à La Sagne

Deux forces en présence à la Sagne, le PLR historiquement majoritaire et ses douze sièges au législatif et trois à l’exécutif. De l’autre part, le parti local baptisé Sagne Demain avec sept membres au Conseil général et deux à l’exécutif.

Avec la plus forte progression d’habitants en pourcentage de tout le canton, la Sagne est passée de 960 à 1’040 personnes en trois ans, ce qui devrait faire passer le nombre de conseillers généraux à 21.

Première force dans la commune, le PLR présente une liste de 18 candidats avec l’ambition de faire aussi bien qu’il y a quatre ans. Dans le programme du parti, une augmentation de la population à 1’200 habitants est recherchée tout comme la conservation du taux fiscal. Le PLR souhaite aussi créer des synergies avec les deux autres communes de la vallée, soit les Ponts-de-Martel et Brot-Plamboz. Enfin, la conservation de l’écrin vert qu’est le village est aussi à l’ordre du jour tout comme la mobilité douce.

De l’autre côté, si Sagne demain accuse quelques départs, grâce aux nouveaux arrivants, c’est 14 candidats qui se présenteront en tout. Ils étaient douze il y a quatre ans selon le conseiller communal sortant Fritz Schmid. Sagne Demain aspire à réitérer le même score qu’aux dernières élections. Dans le parti local, pas de couleur politique. Chacun est libre de penser ce qu’il veut, mais les membres œuvrent tous pour que le village en reste un. Le but principal est de conserver les infrastructures et les artisans comme le collège, les installations sportives, les commerces et les restaurants.

Le gros défi pour le village sera la gestion de l’extension de la carrière du Bois-Vert. Une grande partie de la population est inquiète concernant ce projet qui pourrait rapporter près de 150’000 francs à la Commune. Le trafic routier et les produits déversés ne font pas l’unanimité. Même au sein des groupes politiques, les membres sont partagés. C’est pourquoi tant au PLR qu’à Sagne Demain, libre choix est laissé aux élus.

Toutefois, les partis remarquent que les coûts ont augmenté drastiquement ces dernières années et que les finances ne sont pas forcément au beau fixe. Le Canton de Neuchâtel est montré du doigt avec des charges qui prennent l’ascenseur. Mais, la Commune est en tout cas soudée pour empêcher les coûts de trop s’envoler.


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus