Élections communales : Boudry

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités ...
Élections communales : Boudry

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités communales. Le tour des enjeux à Boudry

Les Verts entrent dans la course au Conseil général à Boudry et tenteront de se faire une place entre les socialistes et les libéraux-radicaux. Les Verts entrent dans la course au Conseil général à Boudry et tenteront de se faire une place entre les socialistes et les libéraux-radicaux.

Boudry, ville d’unité. En vue des élections communales du 25 octobre, RTN se plonge dans la campagne de chacune des 27 communes qui vont élire leurs nouvelles autorités. Enjeux et ambitions des partis locaux seront présentés dans ce tour du canton de Neuchâtel. Raphaël Girardin nous dit ce qu’il faut savoir sur Boudry.

Un pour tous et tous pour Boudry, la fameuse devise des mousquetaires pourrait résonner dans la commune. Tant à droite qu’à gauche, le discours des partis qui ressort en premier lieu est l’importance du bien-être de la ville et la bonne entente qui règne entre les formations.

Pour ces élections, un nouveau parti fait son apparition dans la commune, Les Verts, qui présentent cette année une liste de 9 candidats dans cette ville où seuls les socialistes et les libéraux-radicaux étaient présents. Pas d’objectif chiffré pour la formation écologiste, mais la volonté d’entrer au Conseil général afin de pouvoir participer aux discussions. La campagne des Verts s’articule autour de trois thèmes : encourager la consommation locale, renforcer la mobilité douce et combattre la 5G.

Cette nouvelle force politique à Boudry ne fait pas peur aux socialistes, bien au contraire. Le PS présente cette année 21 candidats pour défendre ses 18 sièges au législatif. Le parti a comme objectif avoué d’obtenir une majorité de gauche au Conseil général. Quelques-uns de ses thèmes pour cette campagne : le développement des infrastructures publiques et du centre-ville, ainsi que la création d’une Maison des jeunes. A noter que les socialistes se positionnent également en faveur d’une fusion avec Milvignes et Cortaillod.

Pour terminer, le PLR sait que sa majorité est visée. Le parti présente 31 candidats pour défendre ses 23 sièges actuels. Pas vraiment d’inquiétude pour le parti qui sait que chaque formation est de toute manière inclue dans les décisions, majorité ou pas. Reste qu’il espère la garder en misant sur des thèmes comme des finances communales saines, des dépenses contenues et le maintien des acquis en termes de mobilité. Le PLR est favorable à se voir proposer un projet de fusion et décidera en temps voulu s’il la soutiendra ou non. /rgi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus