Élections communales : Saint-Blaise

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités ...
Élections communales : Saint-Blaise

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités communales. Le tour des enjeux à Saint-Blaise

Les habitants de Saint-Blaise n'éliront que 35 conseillers généraux le 25 octobre, contre 41 auparavant. Les habitants de Saint-Blaise n'éliront que 35 conseillers généraux le 25 octobre, contre 41 auparavant.

Niché entre les vignes et les rives du Lac de Neuchâtel, Saint-Blaise s’apprête à élire ses nouvelles autorités. En vue des élections communales du 25 octobre, RTN vous propose un pointage sur les 27 communes du canton. Une série de présentations des enjeux et des ambitions des différents partis. Coup de projecteur sur la commune de Saint-Blaise avec Guillaume Joly : 

Du changement à prévoir à Saint-Blaise. Pour ces élections communales, le nombre de sièges au Conseil général va passer de 41 à 35. Une réduction qui pourrait redistribuer les cartes pour les trois partis en lice.

Avec une liste de 12 candidats, le parti socialiste espère conserver ses 11 sièges au législatif tout en soulignant qu’au vu de la diminution du nombre de places, la perte d’un élu est à envisager. Le PS entend également conserver son siège au Conseil Communal. La volonté du parti est avant tout de soigner le lien intergénérationnel en aménageant des espaces de vie répondant aux besoins de la population.

Du côté du PLR, on vise à nouveau la majorité absolue qui sera désormais de 18 sièges au Conseil Général de Saint-Blaise. Avec 25 candidats, les libéraux-radicaux souhaitent conserver trois sièges à l’exécutif. Le parti s’engage à maintenir une santé financière saine et à développer l’avenir institutionnel en vue d’une fusion avec les communes d’Enges, Hauterive et La Tène.

Dernière formation en lice, l’Entente Saint-Blaisoise espère réussir à rééquilibrer les comptes droite-gauche au Conseil général et enlever la majorité absolue du PLR. Avec 10 candidats, le parti vise également une deuxième place à l’exécutif. Grand axe de campagne de l’Entente, une rigueur sans faille afin d’assurer le bon fonctionnement de la Commune tout en restant sensible à l’environnement. /gjo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus