Élections communales : Rochefort

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités ...
Élections communales : Rochefort

Les Neuchâtelois sont appelés aux urnes le dimanche 25 octobre pour renouveler leurs autorités communales. Le tour des enjeux à Rochefort

L'administration communale de Rochefort. L'administration communale de Rochefort.

Entre lac et montagnes, Rochefort et ses hameaux. À l’approche des élections communales du 25 octobre, RTN prend le pouls de la campagne dans chacune des 27 communes qui vont élire leurs nouvelles autorités. Ce dispositif se décline par une série de présentation des enjeux et des ambitions des partis. Coup d’envoi de ce tour du canton ce lundi. Tout ce qu’il faut savoir sur Rochefort avec Jean-Paul Picci.

Le visage politique de la commune va changer. Faute de candidats, le parti socialiste, qui détenait un siège à l’exécutif et trois au législatif, n’a pas déposé de liste. Problème également de recrutement chez les Verts. Ils présentent cinq candidats alors qu’ils détiennent une place au Conseil communal et cinq au Conseil général. Les Verts espèrent voir leur sortante Christine Bavaud être réélue à l’exécutif. Antoine Lazeyras, actuel conseiller communal socialiste, garde son étiquette PS mais figurera sur la liste du parti écologiste. Cheval de bataille des Verts, le plan d’aménagement local : éviter le bétonnage et maintenir des zones vertes.

Avec 11 élus sur 23 actuellement, le PLR, qui propose une liste de 15 candidats, ne vise pas forcément la majorité absolue pour ne pas créer de démotivation au sein des autres formations politiques. L’objectif minimum est de maintenir le même nombre d’élus et que les deux sortants Damien Humbert-Droz et Tony Perrin gardent leur siège au Conseil communal. Les Libéraux-Radicaux militent pour une commune indépendante autrement dit, ils sont opposés à toute fusion et prône un développement de l’attractivité résidentielle pour assurer le maintien de l’école au village.

Dernière formation en lice, le Groupement de l’entente rochefortoise et sa liste de sept candidats. Il entend conserver ses quatre représentants au Conseil général, voire augmenter sa députation de deux membres. Le parti mise sur la réélection de son conseiller communal François Beutler. Les grands axes de campagne de l’entente sont le maintien de l’école au village et trouver un juste milieu entre attractivité démographique et qualité de vie. Pour conclure, avec un total de 27 candidats déclarés, Rochefort manque de forces vives et une place sera vacante au Conseil général lors de la prochaine législature. /jpp


Actualisé le

 

Articles les plus lus