Coup de pelle officiel pour La Capitane

Le bâtiment, qui doit bientôt accueillir une trentaine d’appartements avec encadrement à St-Aubin-Sauges ...
Coup de pelle officiel pour La Capitane

Le bâtiment, qui doit bientôt accueillir une trentaine d’appartements avec encadrement à St-Aubin-Sauges, a été l’objet jeudi d’une cérémonie un peu spéciale. Sa propriétaire, la Fondation de l’ancien hôpital de la Béroche, a enfin pu célébrer la pose de la première… dalle de terrasse

Le bâtiment « La Capitane » devrait être prêt au 1er juillet 2021. (photo : Lucien Weber) Le bâtiment « La Capitane » devrait être prêt au 1er juillet 2021. (photo : Lucien Weber)

Il s’agissait de marquer le coup d’une manière ou d’une autre. Jeudi soir, la Fondation de l’ancien hôpital de la Béroche, les autorités communales et cantonales ont enfin pu se réunir sur le chantier, à St-Aubin-Sauges, pour assister à la pose de la première pierre de la future résidence « La Capitane » … sauf qu’il s’agissait en réalité de la première dalle de terrasse. En effet, cette dernière a remplacé la traditionnelle première pierre en raison du retard provoqué par la pandémie de Covid-19. Le chantier ayant débuté depuis quelques mois, l’édifice est déjà à un stade avancé de sa construction.

De futurs appartements très prisés

Débuté en 2010, le projet de « La Capitane » a pour but la construction d’une résidence pour personnes âgées ou handicapées sur l’ancien site de l’hôpital de la Béroche. Le site doit accueillir 35 appartements avec encadrement, soit 10 trois pièces et demie, 24 deux pièces et demie et un cinq pièces et demie destiné au futur concierge.
Après de multiples oppositions, la Fondation de l’ancien hôpital de la Béroche a enfin pu concrétiser le projet. Si aucun logement n’a encore été offert sur le marché, de nombreuses personnes ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt. Une soixantaine de demandes sont parvenues à la fondation.

Entretien avec Albert Porret, secrétaire de direction auprès de la Fondation de l'ancien hôpital de la Béroche :

Des suites de la crise sanitaire, le chantier a pris trois mois de retard. Les travaux doivent désormais s’achever au 1er juillet 2021. /dsa

Le conseiller d'Etat Laurent Kurth (à droite) et Jean-Daniel Divernois, vice-président de la fondation, ont été chargés des coups de pelle honorifiques. (photo : Lucien Weber) Le conseiller d'Etat Laurent Kurth (à droite) et Jean-Daniel Divernois, vice-président de la fondation, ont été chargés des coups de pelle honorifiques. (photo : Lucien Weber)


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus