Cyanobactéries présentes dans l’Areuse

La présence de cyanobactéries est confirmée dans le cours d’eau, à proximité de son embouchure
Cyanobactéries présentes dans l’Areuse

La présence de cyanobactéries est confirmée dans le cours d’eau, à proximité de son embouchure

La présence de cyanobactéries a été confirmée sur l'embouchure de l'Areuse. La présence de cyanobactéries a été confirmée sur l'embouchure de l'Areuse.

La présence de cyanobactéries a de nouveau été constatée mercredi dans le secteur de l’Areuse. Les amas observés sont situés dans le cours de la rivière, à proximité de son embouchure. C’est ce que montrent les premières analyses. L’existence éventuelle de toxines doit maintenant être déterminée. La baignade des chiens est ainsi fortement déconseillée à cet endroit, soit les derniers 700 mètres du cours d’eau. Une signalétique d’attention a été installée sur le terrain.


Les chiens sont bien morts d’intoxication aux cyanobactéries

Selon le résultat des analyses effectuées dans le contenu des estomacs de deux chiens morts le 30 juillet 2020 à la suite d’une baignade dans le lac de Neuchâtel, des filaments de cyanobactéries ont bien été mis en évidence. Il s’agit de deux types de cyanobactéries connues pour produire des neurotoxines. Des quantités importantes d’anatoxine, à dose létale, ont également été révélées dans le contenu des estomacs par un laboratoire à Berlin. La cause de la mort de ces chiens est donc clairement établie.


Avis de prudence maintenu

Il concerne les cas de forte chaleur, en particulier dans les eaux stagnantes et peu profondes ainsi qu’en présence d’amas d’algues douteux en surface. Les risques pour la santé des adultes sont très limités, mais une attention particulière doit être portée aux jeunes enfants afin qu’ils ne boivent pas l’eau du lac et qu’ils ne portent pas à leur bouche des algues ou des galets de plages par exemple. Par contre, pour les animaux domestiques, les cyanobactéries sont clairement dangereuses et peuvent conduire au décès de l’animal. Il est ainsi fortement recommandé de ne pas les laisser se baigner ou s’abreuver aux endroits signalés par les autorités. /comm-aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus