Plages de Colombier à Boudry toujours interdites

Les rives du lac de Neuchâtel seront déconseillées pour la baignade ce week-end. Alors que ...
Plages de Colombier à Boudry toujours interdites

Les rives du lac de Neuchâtel seront déconseillées pour la baignade ce week-end. Alors que la présence de cyanobactéries a été prouvée à l’embouchure de l’Areuse, le Canton de Neuchâtel a décidé de prolonger la fermeture de 500 mètres de plage

Les vacanciers devront attendre l'orage pour pouvoir espérer goûter aux joies de la baignade. (Photo: SP) Les vacanciers devront attendre l'orage pour pouvoir espérer goûter aux joies de la baignade. (Photo: SP)

C’était bel et bien des cyanobactéries. Le Canton de Neuchâtel a présenté ce vendredi les résultats de ses tests à la suite du décès de plusieurs chiens sur les rives du lac. Tant que les algues seront présentes à l’embouchure de l’Areuse, les plages de Colombier jusqu’à Boudry seront fermées. Le reste du lac est déconseillé à la baignade ou avec prudence.

Pour l’instant, le Canton n’a pas la capacité d’éliminer les cyanobactéries. Toutefois, les orages prévus ce week-end pourraient mettre fin au problème. En effet, les zones les plus touchées sont les rives du lac peu profondes, calmes et baignées de soleil. Au large, le danger est presque inexistant. La houle devrait donc se charger de disperser les bactéries.


Ne pas ingérer les algues

Selon le Service de l’environnement, cela faisait plus de 20 ans que ces algues n’avaient créé de problèmes dans le lac de Neuchâtel.

Yves Lehmann, chef du Service de l’environnement :

Les neurotoxines libérées par certaines cyanobactéries - de tout temps présentes dans le lac - sont dangereuses quand elles sont ingérées, notamment avec des animaux comme les chiens. Les jeunes enfants jusqu’à trois ans peuvent être aussi touchés. Pour l’instant, les algues ont fait six victimes, toutes canines. Aucun humain n’a été affecté selon l’adjoint du médecin cantonal Laurent Kaufmann.


Les Neuchâtelois bons élèves

Alors que la baignade était déconseillée dès vendredi sur les rives du lac, les Neuchâtelois ont déserté les plages. À Saint-Blaise et Hauterive notamment, très peu de monde était présent en milieu d’après-midi que cela soit sur les berges et surtout dans l’eau. En tout cas, pas d’enfants en bas âge en train de barboter comme cela a été remarqué ces derniers jours.

Des quelques personnes interrogées, nous avons pu comprendre qu’elles « trempaient seulement les jambes pour se rafraîchir ». Sinon les baigneurs étaient pour la plupart des touristes suisses alémaniques ou de plus loin. Il est probable que ceux-ci n’aient pas forcément eu vent des problèmes rencontrés sur le lac de Neuchâtel, surtout sans panneaux explicatifs. Ce détail important a d’ailleurs été rectifié. En effet, le Canton de Neuchâtel va faire poser des affichettes sur les plages pour expliquer les mesures et dangers aux baigneurs. /jha

La plage de Saint-Blaise était presque déserte vendredi après-midi. La plage de Saint-Blaise était presque déserte vendredi après-midi.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus