La FNAAC juge que la culture manque de reconnaissance à Neuchâtel

La Fédération neuchâteloise des actrices et acteurs culturels va lancer une initiative pour ...
La FNAAC juge que la culture manque de reconnaissance à Neuchâtel

La Fédération neuchâteloise des actrices et acteurs culturels va lancer une initiative pour demander qu’au moins 1% du budget cantonal soit alloué à la culture

La culture a besoin de plus de reconnaissance selon la Fédération neuchâteloise des actrices et acteurs culturels. (Photo: archives) La culture a besoin de plus de reconnaissance selon la Fédération neuchâteloise des actrices et acteurs culturels. (Photo: archives)

Le canton de Neuchâtel ne met pas assez la culture en valeur. C’est le constat que tire la Fédération neuchâteloise des actrices et acteurs culturels. La FNAAC s’est exprimée vendredi après-midi concernant la nouvelle loi d’encouragement des activités culturelles. Actuellement le texte est en consultation jusqu’au 4 août. Mais problème, cet avant-projet ne colle pas du tout aux propositions formulées par la FNAAC ces deux dernières années.

Les membres de la fédération se disent un peu agacés par cette situation. Dans les faits, le canton de Neuchâtel a demandé l’avis des acteurs culturels lors d’un processus participatif qui s’est étalé sur un an et demi. La FNAAC a alors émis une septantaine de propositions, qui n’apparaissent presque pas dans le projet actuellement en consultation. Pourtant le Conseil d’Etat a bien conscience de la richesse culturelle de Neuchâtel selon Matthieu Béguelin, secrétaire de la FNAAC :

Un des problèmes selon la FNAAC, c’est le manque de moyens alloués à la culture au niveau cantonal. Au niveau intercantonal, la somme dévolue à ce domaine classe Neuchâtel au rang 19 sur 26. La Fédération neuchâteloise des actrices et acteurs culturels va donc lancer une initiative afin de garantir qu’au moins 1% du budget de l'Etat soit consacré à la culture. Aujourd’hui, seul 0,57% du budget est dédié à ce secteur dans le canton de Neuchâtel, ce qui représente 12,5 millions de francs annuellement.

Matthieu Béguelin s'exprime au sujet du lancement de l'initiative :

Obtenir 1% du budget total permettrait de consolider des manifestations déjà existantes dans le cantont. La somme réduirait aussi la part de bénévolat, actuellement très présent dans le domaine culturel. Et puis finalement cela permettrait de donner une perspective d'avenir aux plus jeunes.

L’initiative sera lancée dans le courant du mois de juillet. La FNAAC aura 6 mois pour récolter 4500 signatures. /swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus