Que d’eau au menu du législatif de Val-de-Ruz

Première séance de l’année pour le Conseil général de Val-de-Ruz, lundi soir. Après une longue ...
Que d’eau au menu du législatif de Val-de-Ruz

Première séance de l’année pour le Conseil général de Val-de-Ruz, lundi soir. Après une longue introduction consacrée au coronavirus, l’eau a été au centre des discussions

Pour répondre aux exigences de distanciation décrétées par le Conseil fédéral, la séance du législatif de Val-de-Ruz s'est tenue dans la salle de gym de La Rebatte. Pour répondre aux exigences de distanciation décrétées par le Conseil fédéral, la séance du législatif de Val-de-Ruz s'est tenue dans la salle de gym de La Rebatte.

Le Conseil général de Val-de-Ruz a mis la main au porte-monnaie lundi soir. Il a donné son accord à plusieurs crédits pour un total dépassant 7,5 millions de francs.

C’est la première fois que le législatif communal siégeait en 2020. La séance, initialement prévue le 23 mars, a été repoussée en raison de la pandémie de Covid-19.


De l'eau...

C’est l’eau qui a fait l’objet de la grande majorité des dépenses consenties durant la soirée. Pour un montant de 5 millions de francs, dont une grande partie sera couverte par des subventions fédérales et cantonales, la STEP du Val-de-Ruz sera équipée pour traiter les micropolluants. Celle du Pâquier, mise à mal par les intempéries de juin 2019, sera réaménagée grâce à un crédit de quelque 500'000 francs.

Toujours dans le domaine du liquide, le législatif vaudruzien a donné son aval à 2 crédits-cadre pour garantir l’approvisionnement en eau potable et assainir le réseau.

Les élus ont encore approuvé la réorganisation de l’accueil parascolaire induit par la sortie de Valangin du Cercle scolaire de Val-de-Ruz.


... et du vent

Le rapport d’information concernant le plan communal des énergies a suscité son lot de discussions, avec en ligne de mire les projets éoliens sur le territoire vaudruzien.

A l’heure des questions, le conseiller communal François Cuche a révélé que trois des sept hélices prévues sur le site du Crêt-Meuron seraient déplacées d’une vingtaine de mètres, permettant ainsi une meilleure cohabitation entre production d’énergie et pratique des sports de neige. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus