Coronavirus: le Grand Conseil accepte une dérogation pour la procédure de crédits urgents

Les dépenses engagées depuis la fin de la situation extraordinaire et jusqu'au 10 août seront ...
Coronavirus: le Grand Conseil accepte une dérogation pour la procédure de crédits urgents

Les dépenses engagées depuis la fin de la situation extraordinaire et jusqu'au 10 août seront soumises à l'accord du parlement

Le Grand Conseil neuchâtelois est réuni au Pavillon des Sports à La Chaux-de-Fonds (Photo d'arhives: SP). Le Grand Conseil neuchâtelois est réuni au Pavillon des Sports à La Chaux-de-Fonds (Photo d'arhives: SP).

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mardi à la quasi-unanimité une dérogation à la procédure d’engagement des dépenses applicable aux crédits urgents liés à la crise sanitaire. Les dépenses engagées depuis la fin de la situation extraordinaire ce mardi à 13h30 et jusqu'au 10 août seront soumises à l'accord du parlement à fin septembre.

« Il s'agit dorénavant davantage de mesures d'atterrissage. Si l'urgence est moindre, elle n'a pas disparu. Tant que le Conseil fédéral agira par voie d'ordonnances, il faudra une réactivité sans faille », a déclaré le président du Conseil d'Etat, Alain Ribaux.

Le bureau du Grand Conseil a rappelé que, dans plusieurs cas, la dépense à charge du canton engendrée par les mesures fédérales permet d’obtenir des subventions de la Confédération avec des proportions variant entre 1 franc cantonal pour 2 ou 3 francs fédéraux. /ats-cto


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus