Les salles de spectacle pourront rouvrir à des conditions très strictes

La branche des arts vivants a publié cette semaine les mesures nécessaires à la réouverture ...
Les salles de spectacle pourront rouvrir à des conditions très strictes

La branche des arts vivants a publié cette semaine les mesures nécessaires à la réouverture des salles et théâtres. Plusieurs institutions culturelles craignent de ne pas pouvoir travailler dans ces conditions

Les danseurs peuvent répéter à moins de 2 mètres de distance pendant 5 minutes, puis doivent rester éloignés 10 minutes. (Photo d'illustration) Les danseurs peuvent répéter à moins de 2 mètres de distance pendant 5 minutes, puis doivent rester éloignés 10 minutes. (Photo d'illustration)

Les salles de spectacle devraient théoriquement rouvrir le 8 juin, à condition que le Conseil fédéral donne son feu vert. La branche des arts vivants a publié cette semaine les mesures qui permettraient de répondre aux exigences fixées par l’Office fédéral de la santé.

Organiser des répétitions s’annonce d’ores et déjà compliqué. Les comédiens doivent par exemple éviter tout contact corporel entre eux. Du côté des danseurs, si la distance de 2 mètres ne peut pas être respectée, la proximité ne doit pas durer plus de 5 minutes. Les orchestres devront quant à eux installer une paroi de plexiglas entre le piano et les instruments à vent. Dans la pratique, ces conditions rendent le travail des acteurs culturels très compliqué, voire, selon eux, impossible.

Le monde du spectacle forcé de s’adapter et de se réinventer

Plusieurs institutions culturelles ont choisi d’attendre le mois de septembre pour se lancer dans une nouvelle programmation. C’est notamment le cas du Théâtre du Passage à Neuchâtel, qui ne peut pas se permettre de rouvrir face à une salle à moitié vide. Les explications de son directeur, Robert Bouvier :

Les artistes sont eux aussi nombreux à être dans une situation précaire. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de prolonger le soutien alloué au secteur culturel jusqu’au 20 septembre. Les fonds destinés jusqu'à présent au financement de prêts sans intérêt aux entreprises culturelles seront consacrés à l'indemnisation des pertes financières. Les demandes de soutien reçues à l'heure actuelle totalisent 234 millions de francs.

/ara-ats


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus