Faire ses achats de manière bio, locale et sans déchets, c'est possible

Une start-up neuchâteloise va lancer le premier drive-in de Suisse local, bio et 100% zéro-déchet ...
Faire ses achats de manière bio, locale et sans déchets, c'est possible

Une start-up neuchâteloise va lancer le premier drive-in de Suisse local, bio et 100% zéro-déchet. Le projet intitulé HopVrac verra le jour en septembre. Il souhaite permettre aux clients qui manquent de temps de pouvoir disposer de produits écoresponsables

Léa Quilleveré et Anne-Laure Merlin vont lancer la plateforme en septembre. Léa Quilleveré et Anne-Laure Merlin vont lancer la plateforme en septembre.

Consommer moins, mais mieux. C’est le mot d’ordre des créatrices de HopVrac. Le projet de premier drive-in local, bio et 100% zéro-déchet de Suisse devrait voir le jour en septembre dans le canton de Neuchâtel. Les deux fondatrices de HopVrac - toutes deux ingénieures en logistique et en conception de produits - sont parties de leur expérience personnelle pour créer cette plateforme. Via un site internet, HopVrac veut permettre aux clients qui ne disposent pas de beaucoup de temps libre de pouvoir tout de même consommer des produits écoresponsables sans devoir courir les magasins.


Pas que de l'alimentaire

Alors que les épiceries en vrac proposent majoritairement des produits secs, la start-up veut offrir une large gamme avec de l’alimentaire, des produits cosmétique et des produits d’entretien notamment. Selon les créatrices, les biens seront disponibles dans des contenants réutilisables, mis à disposition des clients.

En fonction de l’avancée du projet, ces derniers pourront retirer leur commande dans les différents points de retrait dans le canton. Le premier est prévu à la Coudre à Neuchâtel en septembre avant un deuxième à La Chaux-de-Fonds. A terme, HopVrac souhaite disposer de nombreux points de collecte pour limiter les déplacements des clients en voiture.

Pour l’instant, une campagne de crowdfunding a été lancée, le premier palier de 15'000 francs a été atteint en moins de 48 heures. /jha

Anne-Laure Merlin et Léa Quilleveré expliquent comment le projet a démarré :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus