Acquittement confirmé pour une tentative de meurtre

La Cour pénale neuchâteloise a rejeté ce jeudi l'appel du Ministère public et de la partie ...
Acquittement confirmé pour une tentative de meurtre

La Cour pénale neuchâteloise a rejeté ce jeudi l'appel du Ministère public et de la partie plaignante dans une affaire de blessure par arme blanche

La Cour pénale a tenu son audience mercredi au Château de Neuchâtel. La Cour pénale a tenu son audience mercredi au Château de Neuchâtel.

La Cour pénale neuchâteloise n'entre pas en matière dans une affaire présumée de tentative de meurtre. Elle confirme ainsi le verdict en 1re instance du tribunal criminel cantonal.

Le prévenu était accusé d’avoir assené un coup de couteau à un autre homme en gare de Marin-Epagnier en janvier 2016. Adrien Juvet :

Absence de témoin, de mobile et même d’arme du crime. Il est bien difficile de reconstruire une scène de crime sans élément concret à présenter devant une cour. Le Ministère public a essayé toutefois de relever le défi en plaidant, en 2018, la cause du plaignant. Un plaignant victime d’un coup couteau, seule trace concrète de l’agression subie en janvier 2016. Un extrait de vidéosurveillance le montre bien descendant du train accompagné du prévenu, l’agresseur présumé. Mais le tribunal criminel avait alors jugé les arguments du procureur peu solides en 1re instance, débouchant sur l’acquittement pour tentative de meurtre.

La Cour pénale a confirmé aujourd’hui le verdict. Le Ministère public est revenu à la charge en appel hier après-midi, insistant sur la proximité temporelle entre l’arrivée du train et l’agression subie en gare de Marin. 8 minutes qui n’auraient pas suffi pour permettre, selon le procureur, à une 3e personne d’intervenir. Après l’examen des images de vidéosurveillance et l’examen des déclarations des protagonistes de l’affaire, la Cour a estimé que les déclarations du plaignant et celles du prévenu étaient contradictoires, sans que les unes paraissent plus crédibles que les autres. Les deux partis ont d’ailleurs reconnu ne pas dire toute la vérité dans cette affaire.

Ainsi, la Cour n’a pas eu d’autre choix que de confirmer l’acquittement, en rejetant l’appel du plaignant et du Ministère public.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus