Air Glaciers va quitter La Chaux-de-Fonds

La société a ouvert une procédure de licenciement collectif. Conséquence : le site de La Chaux-de-Fonds ...
Air Glaciers va quitter La Chaux-de-Fonds

La société a ouvert une procédure de licenciement collectif. Conséquence : le site de La Chaux-de-Fonds sera repris par une autre compagnie d’hélicoptères

Air Glaciers a ouvert une procédure de licenciement collectif (photo : ldd) Air Glaciers a ouvert une procédure de licenciement collectif (photo : ldd)

Air Glaciers se restructure : la société a ouvert une procédure de licenciement collectif, afin de se stabiliser financièrement. Jusqu'à 60 emplois sur un total de 146 pourraient être supprimés, soit 41% du personnel. Le site de La Chaux-de-Fonds sera repris par une autre compagnie d’hélicoptères, avec effet immédiat, selon Philipp Perren, président du conseil d’administration d’Air Glaciers. Quant aux autres sites, il n’est pour l’heure pas possible de savoir à quel point ils seront affectés.


Difficultés financières

La pandémie liée au coronavirus en ce début d'année a provoqué un effondrement de plus de 90% des vols de sauvetage et d'environ 70% du secteur commercial, détaille le président. Ce qui n'arrange pas les affaires d'Air-Glaciers SA confronté, dans ses activités de compagnie d'aviation, à des pertes financières structurelles. Pour l'exercice 2019, celles-ci devraient dépasser 1,5 million de francs, souligne la société dans un communiqué. Sans ces mesures urgentes, les pertes pour l'exercice 2020 pourraient mettre en danger l'existence même de la société, fait encore valoir le conseil d’administration.

La procédure de licenciement a d'ores et déjà commencé, puisque la société a annoncé ses intentions à l'Office cantonal du travail, précisait SCIV dans un communiqué diffusé mardi soir. Ils ont jusqu'au 20 mai pour fournir des propositions permettant d'éviter les licenciements ou d'en limiter le nombre, ainsi d'en atténuer les effets économiques.

Dans l'immédiat, les services de sauvetage et de transport sont toujours assurés. En revanche, la situation sanitaire ne permet pas de définir un calendrier de reprise pour les vols commerciaux. Les personnes ayant des billets devraient être rapidement informées. /cto-ats


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus