Hausse des infractions dans le canton en 2019

La Police neuchâteloise a publié lundi ses statistiques de la criminalité en 2019. Les chiffres ...
Hausse des infractions dans le canton en 2019

La Police neuchâteloise a publié lundi ses statistiques de la criminalité en 2019. Les chiffres mettent en avant une situation nuancée liée à l’activité d’un petit nombre d’auteurs prolifiques

Les vols sont en hausse dans le canton de Neuchâtel en 2019 (photo d'illustration). Les vols sont en hausse dans le canton de Neuchâtel en 2019 (photo d'illustration).

Aucun homicide en 2019 dans le canton de Neuchâtel. C’est la bonne nouvelle de la statistique policière de la criminalité 2019 publiée ce lundi. Plus globalement, les infractions affichent une hausse de 8,8% l’an dernier par rapport à 2018.

Sami Hafsi, chef de la Police judiciaire, était en direct dans notre journal de 12h15

Des malfrats très prolifiques

Les infractions contre le patrimoine dominent largement ce tableau et représentent 66,5% des infractions enregistrées. Elles augmentent de 12% et « expliquent l’essentiel de l’augmentation relative de la criminalité que connaît le canton, notamment dans les villes de La Chaux-de-Fonds et de Neuchâtel », précise le communiqué de l’Etat. Deux facteurs expliquent ce phénomène : un retour à la moyenne après une année 2018 particulièrement calme et, d’autre part, par l’activité criminelle d’un petit nombre d’auteurs sériels et prolifiques. Par exemple, une personne est mise en cause à elle seule pour plusieurs dizaines de vols dans des caves alors qu’un groupe d’auteurs a commis près d’une centaine de cambriolages.

Les différentes formes d’infractions au patrimoine sont en hausse. Dans le détail, +16% pour les vols par introduction clandestine, +11% pour les vols par effraction, +6% pour les vols dans les véhicules ou encore +32% pour les vols à la tire. Ce dernier constat est essentiellement associé aux vols commis lors de la Fête des Vendanges. Les escroqueries sont en revanche en baisse de 5%.


85% des infractions de violence grave sont élucidées par la Police neuchâteloise

Les infractions de violence grave et contre l’intégrité sexuelle sont en hausse. Le canton en enregistre 52 en 2019, contre 38 en 2018. Une augmentation en grande partie expliquée par des viols commis dans le cadre de violences domestiques. Et comme en 2018, il n’y a pas eu d’homicide sur sol neuchâtelois l’an dernier.

La Police neuchâteloise souligne que plus de 85% des infractions de violence grave sont élucidées, incluant plusieurs brigandages à l’arme blanche, résolus quelques heures après les faits.


Les mineurs, une préoccupation majeure

Au total, 260 mineurs ont été dénoncés pour avoir commis au moins une infraction au Code pénal (241 en 2018). Ils sont le plus souvent accusés pour des infractions de moindre importance, telles que des dommages à la propriété, vol à l’étalage ou voies de fait. Des auteurs mineurs prolifiques commettent dans certains cas des violences graves et des brigandages à l’arme blanche. Ils constituent une préoccupation majeure pour la Police neuchâteloise dont l’objectif est d’interrompre l’initiation de carrières criminelles, peut-on lire dans le communiqué.


Baisse dans les stups

Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont en baisse de 10%. Cela s’explique parce que la possession de produits issus du cannabis ne dépassant pas les 10 grammes n’est plus punissable. Autre facteur explicatif, les forces de l’ordre ont mis en 2019 un accent particulier sur la lutte contre le trafic de cocaïne de rue.


Hausse de la cybercriminalité

Les infractions de cybercriminalité augmentent de 14%, passant de 263 en 2018 à 299 en 2019. Elles sont essentiellement constituées par des escroqueries sur Internet. La soustraction de données est en hausse de 113%, l’utilisation frauduleuse d’un ordinateur de 34% et le blanchiment d’argent de 25%. Comme pour la criminalité dans le monde physique, certains auteurs de cybercriminalité sont très actifs et pèsent lourdement sur les chiffres. Un auteur ou groupe d’auteurs a ainsi commis à lui seul environ 15% des escroqueries aux fausses petites annonces rapportées dans le canton de Neuchâtel. /comm-jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus