Donner son sang reste primordial

En cette période de pandémie, les dons du sang seront adaptés mais maintenus pour faire face ...
Donner son sang reste primordial

En cette période de pandémie, les dons du sang seront adaptés mais maintenus pour faire face à la demande toujours existante

Les dons du sang continueront d'avoir lieu dans la région. Plusieurs mesures seront prises en lien avec le coronavirus. Les dons du sang continueront d'avoir lieu dans la région. Plusieurs mesures seront prises en lien avec le coronavirus.

Le coronavirus n’efface pas les besoins en sang. C’est le message que cherche à faire passer le Centre régional neuchâtelois et jurassien de transfusion en cette période de pandémie. Il maintient le rendez-vous de ce lundi à Courrendlin (16h-19h30) en prenant plusieurs mesures. D’une part, il prie les personnes de plus de 65 ans de ne pas s’y rendre, ainsi que toutes les personnes qui présentent des symptômes du Covid-19. Il prévoit également de réduire le nombre de lits à cinq. Enfin, une sélection aura lieu à l’entrée pour éviter qu’un trop grand nombre de personnes soit simultanément sur le site. 


Solutions à court terme

La doctoresse Sarraj, directrice du Centre régional neuchâtelois et jurassien de transfusion, rappelle que le virus est respiratoire et qu’il ne se transmet pas par le sang, d’après les connaissances actuelles. Elle insiste sur le fait que les besoins en sang sont indéniables actuellement, même si les hôpitaux ne traitent plus que les cas urgents en cette période de coronavirus. Les prochains dons du sang organisés à St-Imier, à La Neuveville, à Fleurier et à La Béroche vont être adaptés et les donneurs seront convoqués aux centres fixes. Une solution doit encore être trouvée pour le rendez-vous de Moutier prévu le 1er avril. /mle 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus