Hommage au « Citoyen Nobel »

Le chercheur Jacques Dubochet, prix Nobel de chimie, fait l'objet d'un documentaire présenté ...
Hommage au « Citoyen Nobel »

Le chercheur Jacques Dubochet, prix Nobel de chimie, fait l'objet d'un documentaire présenté samedi à La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel. En raison du Covid-19, le scientifique n'a malheureusement pas pu accompagner le réalisateur pour l'événement

Stéphane Goël (à gauche) et Jacques Dubochet lors d'une marche pour le climat. (Photo : Agora films) Stéphane Goël (à gauche) et Jacques Dubochet lors d'une marche pour le climat. (Photo : Agora films)

Jacques Dubochet à travers l’objectif de la caméra. Le documentaire « un Citoyen Nobel » sera présenté samedi soir à La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel, en présence du réalisateur Stéphane Goël. Initialement prévu, le scientifique vaudois a dû annuler sa venue en raison du Covid-19. 

Le film propose de découvrir comment la vie de ce citoyen de Morges a été transformée depuis sa récompense et comment il utilise la notoriété qui en découle pour servir les causes qui lui sont chères, notamment celle du climat.


Un citoyen Nobel

« Je suis un citoyen à qui on a décerné un prix Nobel ». C’est ainsi que se qualifie Jacques Dubochet. Le chercheur vaudois s’est vu décerner le prix Nobel de chimie en 2017 pour ses recherches sur la cryo-microscopie électronique. Une récompense qui a bouleversé le quotidien du scientifique alors âgé de 75 ans. C’est ce changement qu’a choisi de documenter le réalisateur lausannois Stéphane Goël, à l'initiative du producteur Emmanuel Gétaz. Il a suivi Jacques Dubochet durant 18 mois depuis l’obtention de son Nobel.

Stéphane Göel « Je n’allais pas simplement faire le portrait d’un scientifique, mais surtout suivre un homme dont la vie bascule »

Le film suit la vie de Jacques Dubochet à partir du moment de l’annonce de son prix Nobel, puis enchaîne les séquences et raconte la vie du scientifique. Le tout est autoporté, sans commentaire. « C’est un film qui est au service du protagoniste, explique Stéphane Goël. Le protagoniste est aussi au service du film. Il n’y avait pas besoin de point de vue extérieur, il n’y avait pas besoin d’en rajouter. Filmer sa vie, son quotidien nous permet d’exprimer un point de vue. »


Porte-voix pour le climat

Sa voix, Jacques Dubochet a décidé de la mettre au service de l’urgence climatique. Membre des grands-parents pour le climat, il est aussi devenu l’un des porte-voix du mouvement de la grève pour le climat. L’une des séquences du film retrace l’une des marches à Lausanne, un moment qui a bouleversé le scientifique :

Jacques Dubochet : « J’ai vraiment eu l’impression de rentrer dans l’histoire »

Informations et horaires des séances ici. /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus