L’OFROU met fin à une situation cocasse sur le pont de Thielle

Après l’appel de riverains qui se plaignaient du bruit de la route, des tôles y seront posées ...
L’OFROU met fin à une situation cocasse sur le pont de Thielle

Après l’appel de riverains qui se plaignaient du bruit de la route, des tôles y seront posées dans l’année. Seule la partie neuchâteloise du pont en était pourvue jusqu’à présent

Les tôles du pont de Thielle recouvriront bientôt l'ensemble de la structure. Les tôles du pont de Thielle recouvriront bientôt l'ensemble de la structure.

Le bruit ne dérangera bientôt plus du côté du pont de Thielle. Les riverains de la construction se plaignaient du trafic qui n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Plus de 20'000 véhicules traversent chaque jour cette frontière entre les cantons de Neuchâtel et de Berne. Depuis le 1er janvier, la N10 est passée en mains de la Confédération, un changement qui va mettre fin à une situation quelque peu spéciale.

Depuis plusieurs années, des tôles ont été posées sur les barrières du pont et jusqu’à sa moitié. Elles avaient été installées par le Canton de Neuchâtel dans le but de protéger la route en direction de Cornaux et le chemin pédestre qui passent sous la structure, lors du déblaiement de la neige. Aucune fonction anti-bruit donc.

Les riverains ont cependant remarqué une différence marquée quant aux nuisances sonores provoquée par la circulation. Une différence à découvrir ci-dessous en vidéo.

Certains riverains ont donc demandé que ces tôles recouvrent l’entier du pont. Problème, la route étant à l’époque cantonale, il aurait appartenu au Canton de Berne de faire le nécessaire en ce qui concerne sa partie, chose qui ne s’est jamais faite.

A noter que le bruit émanant de la circulation ne dépassant pas les normes à cet endroit, la zone n’a jamais représenté une priorité, raison pour laquelle de réels murs anti-bruit n’ont pas non plus été envisagés.

Depuis le 1er janvier et le passage du tronçon en main de la Confédération tout a changé. Celle-ci a été approchée par les riverains et après une étude du cas, l’Office fédérale des route nous a informé avoir planifié le prolongement des tôles sur l’ensemble du pont d’ici la fin de l’année. Un geste à moindre coût puisque ces ajouts devraient se monter à un peu plus de 10'000 francs, mais surtout un geste d’apaisement en faveur des riverains du pont de Thielle et qui mettra fin à une situation cocasse. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus