Extinction rébellion bloque l’Avenue du Premier-Mars

Les membres du groupe de désobéissance civile en faveur du climat ont mené une action de blocage ...
Extinction rébellion bloque l’Avenue du Premier-Mars

Les membres du groupe de désobéissance civile en faveur du climat ont mené une action de blocage jeudi à Neuchâtel. Le trafic en ville a été fortement perturbé

Les activistes ont empêché les automobilistes d'emprunter l'Avenue du Premier-Mars entre midi et 13h30. Les activistes ont empêché les automobilistes d'emprunter l'Avenue du Premier-Mars entre midi et 13h30.

Il était à peine passé midi lorsqu’une trentaine de militants ont envahi l’avenue du Premier-Mars à Neuchâtel jeudi. Le groupe neuchâtelois de désobéissance civile en faveur du climat a bloqué le trafic pendant une heure trente à la hauteur du Funambule.

Les activistes se sont amassés au centre de la route avec une tente et des banderoles sous une pluie battante. Dans une ambiance calme, ils ont chanté, distribué de la soupe aux passants et clamé leurs revendications. La principale d’entre elles : inciter les autorités à être transparentes sur les risques qui pèsent sur l’humanité en matière de climat.

Le coronavirus était aussi au cœur des discussions : les membres d’Extinction rébellion soulignent les décisions gouvernementales prises ces derniers jours pour limiter la propagation du virus. Ils estiment qu’il s’agit de la preuve que les autorités sont capables de prendre les choses en main et exigent le même type de mesures pour lutter contre le « désastre climatique en cours ».

Présente sur les lieux dès le début de l’action de blocage, la police a immédiatement mis en place des déviations. Le trafic a été fortement perturbé jusqu’à 14h environ. Les coordonnées des militants ont été relevées dès la fin de l’action. /ara


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus