Décès de la journaliste chaux-de-fonnière Irène Brossard

Cette ancienne membre de la rédaction du quotidien L’Impartial est décédée dimanche à l'âge ...
Décès de la journaliste chaux-de-fonnière Irène Brossard

Cette ancienne membre de la rédaction du quotidien L’Impartial est décédée dimanche à l'âge de 76 ans. Elle laisse derrière elle l’image d’une personne au caractère affirmé et investie pour la culture chaux-de-fonnière

Irène Brossard lors d'une animation de l'association « 1000 mètres d’auteur (e)s ». Irène Brossard lors d'une animation de l'association « 1000 mètres d’auteur (e)s ».

Irène Brossard s’est éteinte dimanche des suites d’une longue maladie, annonce sa famille dans un faire-part ce mardi. Cette figure de La Chaux-de-Fonds s’est engagée sous plusieurs fronts pour la Métropole horlogère.


Sa carrière à « L’Impar’ »

Il y avait tout d’abord Irène Brossard la journaliste. Dans un premier temps, pigiste à L’Impartial dans les années 70, principalement pour la rubrique Culture selon les souvenirs de son collègue d’alors Claude-André Joly, Irène Brossard a passé son diplôme de journaliste RP en 1988. L'Impartial, une entreprise à laquelle elle est restée fidèle jusque dans les années 2000, époque de son départ. 

Sa personnalité a marqué. Pour Léo Bysaeth, ex-journaliste à L’Impartial puis Arcinfo, « Irène Brossard était une vraie localière. Elle n’était jamais à court d’idées pour un article, grâce à ses nombreux contacts et son excellent ancrage dans le tissu local. »


Une passionnée de culture locale

Cette volonté de toucher à tout l’a aussi guidée dans ses activités de retraitée. Irène Brossard s’est engagée sur plusieurs fronts. Elle était à l’origine de l’association « 1000 mètres d’auteur(e)s » qui met sur pied aujourd’hui encore des balades mêlant littérature et découverte du patrimoine. Un rôle de guide qu’elle a aussi exercé pour les visites de La Chaux-de-Fonds organisées par Tourisme neuchâtelois, ou encore au sein du Musée des Beaux-Arts local pour lequel elle animait, entre autres, les visites sandwich sur le coup de midi en semaine. Elle était aussi bénévole à l'accueil de la Maison blanche, la célèbre villa du Corbusier.

Irène Brossard était aussi une personne engagée pour la cause féministe. Elle a notamment fait partie du mouvement Femmes suisses dans les années 80.

Sa bonne humeur et sa passion pour La Chaux-de-Fonds laisseront sans aucun doute une trace dans les mémoires et les fameuses rues en damier de la Métropole horlogère. /lre   


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus