Aide aux communes pour mettre les arrêts de bus en conformité

Les communes neuchâteloises pourront demander une contribution du canton pour répondre à la ...
Aide aux communes pour mettre les arrêts de bus en conformité

Les communes neuchâteloises pourront demander une contribution du canton pour répondre à la loi fédérale sur l’égalité pour les handicapés

Sept millions de francs sont à disposition des communes pour mettre les arrêts de bus en conformité avec la loi fédérale. Sept millions de francs sont à disposition des communes pour mettre les arrêts de bus en conformité avec la loi fédérale.

Le canton de Neuchâtel veut mettre les arrêts de bus en conformité à la loi fédérale sur l'égalité pour les handicapés (LHand). Les communes pourront solliciter une contribution à hauteur de 20% du coût des travaux engagés.

Il y a pas moins de 990 arrêts de bus à travers le canton, a indiqué jeudi le Conseil d'Etat. Une étude de la situation a permis d'établir que seule une minorité des points respectait les exigences de la LHand. Une mise en conformité des ouvrages restants est donc nécessaire, précise le communiqué.

A l'initiative du canton, un groupe de travail a aussi permis de fixer des standards cantonaux d'aménagement des arrêts de bus. Vu l'importance des travaux et le délai restant pour les réaliser, jusqu'en 2023, pour une loi entrée en vigueur en 2004, une priorisation des arrêts a été instaurée.

Le Conseil d'Etat veut apporter son soutien en fournissant aux communes un outil d'aide à la décision pour la planification des travaux et une subvention. Sept millions de francs sont à disposition, via le programme d'impulsion adopté en juin dernier par le Grand Conseil, avec un plafond de 20'000 francs par arrêt. /ATS-gtr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus