Recours au TF dans l’affaire Chrome

L’avocat du principal prévenu estime que la Cour pénale de Neuchâtel n’a pas assez pris en ...
Recours au TF dans l’affaire Chrome

L’avocat du principal prévenu estime que la Cour pénale de Neuchâtel n’a pas assez pris en compte les agissements de la taupe dans la fixation de la peine. Il avait été condamné à 8 ans et 9 mois de prison pour trafic grave de stupéfiants en décembre dernier

La Cour pénale a retenu le fait que l'agent infiltré était sorti de son rôle. Mais selon la défense, elle n'en a pas suffisamment tenu compte dans la fixation de la peine.   (Photo d'illustration) La Cour pénale a retenu le fait que l'agent infiltré était sorti de son rôle. Mais selon la défense, elle n'en a pas suffisamment tenu compte dans la fixation de la peine.   (Photo d'illustration)

L’affaire Chrome n’est peut-être pas terminée. L’avocat du principal prévenu a fait recours au Tribunal fédéral. Il estime que la Cour pénale de Neuchâtel n’a pas suffisamment tenu compte du « caractère incisif des agents infiltrés dans les achats fictifs » de stupéfiants lors de la fixation de la peine au mois de décembre. Son client avait été condamné en 2e instance à 8 ans et neuf mois de prison pour trafic de stupéfiants. 

La Cour d’appel avait retenu des actes préparatoires pour 30 kilos de cocaïne dans le port du Havre, des transactions de 5 kilos de cette même drogue avec l’agent infiltré et un trafic de 216 kilos de marijuana.

L’affaire Chrome a beaucoup fait parler d’elle en raison de l’implication d’une taupe de la police. Il aurait, selon la défense, incité les prévenus à commettre des infractions. La Cour pénale a d'ailleurs retenu le fait que l'agent infiltré était sorti de son rôle. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus