Les Neuchâtelois se sentent en sécurité

Le sentiment de sécurité est élevé dans le canton selon un sondage mené l’an dernier par l’École ...
Les Neuchâtelois se sentent en sécurité

Le sentiment de sécurité est élevé dans le canton selon un sondage mené l’an dernier par l’École des sciences criminelles de l’Université de Lausanne

La conduite dangereuse des véhicules est la situation qui inquiète le plus les Neuchâtelois. ( photo : archives). La conduite dangereuse des véhicules est la situation qui inquiète le plus les Neuchâtelois. ( photo : archives).

Le sentiment de sécurité dans le canton de Neuchâtel est élevé. C’est la conclusion d’une étude présentée lundi matin. Elle a été réalisée en mai et juin de l’an dernier par l’École des sciences criminelles de l’Université de Lausanne. Le sondage a été envoyé à 12'000 résidents et un échantillon représentatif de 2’167 personnes y a répondu en ligne. L'enquête a coûté environ 40'000 francs.


Dans les grandes lignes

Si neuf personnes sur dix se disent satisfaites de la sécurité dans le canton de Neuchâtel, la population est toutefois de plus en plus inquiète par rapport à la cybercriminalité. L'enquête a dévoilé que se faire voler sur internet, soit par l'usage d'une carte bancaire, soit par une escroquerie en ligne, inquiète 50% des répondants. Si la confiance envers la police neuchâteloise est très élevée, les sceptiques, 22%, restent assez nombreux quand il s'agit de résoudre les problèmes de criminalité sur internet.

Dans l'espace physique, l'étude montre que la conduite dangereuse des véhicules est la situation anxiogène la plus souvent mentionnée par les Neuchâtelois. Elle inquiète 24% des répondants, suivie par le vol de vélos, 22%, et le cambriolage de domicile, 18%. Selon le genre et l'âge, les situations sont craintes de façon différente. Les jeunes de 16 à 24 ans sont 11% à redouter les agressions à caractère sexuel, contre 5% en moyenne. Les espaces sont aussi plus anxiogènes la nuit. Dans le détail, 43% des Neuchâteloises - mais 30% des hommes - disent ne pas se sentir en sécurité dans les gares la nuit.

Pour répondre à ses attentes, la police va marquer une présence visible dans les gares et plus particulièrement à La Chaux-de-Fonds où l'insécurité était la plus forte. Elle va aussi accroître les actions préventives et répressives dans les villages des Montagnes neuchâteloises où la conduite dangereuse a été mise en exergue.

Ce sondage relève aussi que l’image de la police auprès de la population neuchâteloise est très positive. Seules 12% des personnes qui ont eu contact avec la police au cours des 12 derniers mois se disent insatisfaites. /ats-jpp

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus