Retour de la neige remarqué sur les routes neuchâteloises

Les perturbations étaient nombreuses dans les Montagnes mercredi matin. Il fallait près d’une ...
Retour de la neige remarqué sur les routes neuchâteloises

Les perturbations étaient nombreuses dans les Montagnes mercredi matin. Il fallait près d’une heure et demie pour relier Neuchâtel à La Chaux-de-Fonds

Il fallait prendre son mal en patience ce matin sur les routes du haut du canton de Neuchâtel mercredi matin, comme ici à l'entrée est de La Chaux-de-Fonds au lieu-dit Bellevue. (photo: auditeur reporter) Il fallait prendre son mal en patience ce matin sur les routes du haut du canton de Neuchâtel mercredi matin, comme ici à l'entrée est de La Chaux-de-Fonds au lieu-dit Bellevue. (photo: auditeur reporter)

L’or blanc s’est transformé en cauchemar blanc mercredi matin pour les pendulaires neuchâtelois. La vingtaine de centimètres de neige tombée sur les Montagnes a semé le chaos sur le réseau routier du haut du canton. Des auditeurs ont relaté des perturbations à plusieurs endroits via l'inforoute RTN.

En plus de plusieurs véhicules en difficulté, la Police neuchâteloise fait état de trois accidents avec dégâts matériels annoncés, mais aucun blessé. Un poids lourd avec fuite de carburant au Crêt-du-Locle sur la N20 a provoqué la plus grosse perturbation. Réaction en chaîne : les bouchons ont été constatés du Col-des-Roches au Bas-du-Reymond et jusqu’à Malviliers. Il fallait une heure de plus que d’habitude pour relier Neuchâtel à La Chaux-de-Fonds en voiture mercredi matin. 

Un autre accident a aussi provoqué un retard de 30 minutes environ pour traverser Rochefort. Des ralentissements importants ont aussi été constatés sur la route de Plancemont reliant Couvet à La Brévine.


Pas d’économie sur le déneigement

Le Canton n’est pas en cause dans les événements de mercredi matin. Contacté, Dominique Flückiger de l’Office d’entretien au Service des ponts et chaussées assure qu’aucune économie n’est faite sur le déneigement. L’enveloppe au budget est la même qu’il y a dix ans. La N20 et l’A5 bénéficient notamment d’une permanence 24 heures sur 24 pour assurer en particulier la sécurité de ces tronçons fréquentés. 

Dominique Flückiger note toutefois que la neige tombée ce mercredi était très mouillée, et difficilement roulable avec un mauvais équipement, et que l’intervention des saleuses est rendue difficile lorsque ces engins d’entretien sont bloqués dans le trafic des heures de pointe, qui plus est au plus fort des précipitations. /lre



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus